Boostyourfilm : une nouvelle plateforme de cinéma indépendant

Ce jeudi 1er février se tenait au Nid de Poule la soirée d’inauguration de Boostyourfilm. Créée par l’impulsion de Daniel Anton, c’est une plateforme numérique qui se focalise sur les nouvelles créations et les nouveaux auteurs du cinéma indépendant. La soirée s’organisait en deux temps : une table-ronde menée par divers acteurs du milieu, sur la question des enjeux du cinéma indépendant, puis une présentation de la plateforme avec la mise en place de son premier concours. Retour en quelques mots sur ce nouveau projet.

Étaient réunis autour de la table Bérengère Dastarac, fondatrice de Nowave Cinema, Victor Gautreau, co-créateur de l’association Le CLAP et de la websérie Projet Frangins, Stéphane Roche, fondateur et producteur de la société Arts Films, Olivier Attebi, directeur de Fiducial Urbavista et Carole Mangold, productrice chez La cuisine aux Images.

Les enjeux actuels du cinéma indépendant

Pour Bérengère Dastarac, le problème de la création cinématographique de nos jours vient du fait que les scénaristes n’écrivent pas en toute liberté mais pour le CNC, dans le but d’obtenir les subventions nécessaires à la création de leur film. Il est donc primordial pour elle de créer des espaces de diffusion financés de manière indépendante afin d’éviter le filtrage par le CNC.

Il est coutume de dire que le cinéma est avant tout fondé sur un réseau complexe, difficile à intégrer. Pour Victor Gautreau, cette doctrine a ses limites. Membre fondateur du CLAP, il a aussi monté un pôle audiovisuel afin de produire davantage de contenus. Selon lui, il est essentiel de se servir des nouveaux outils tels que YouTube et Facebook. Par ailleurs, il fait remarquer que de nombreuses structures ont vu le jour ces derniers temps, parmi lesquels s’illustrent l’Aquarium Ciné-Café ainsi que le Nid de Poule.

La table ronde s’est conclue sur la nécessaire croissance des supports de diffusion cinématographique. Le cinéma est un média en constante évolution, qui agit toutefois sur un axe instable. Il doit constamment innover en terme de contenus et de moyens technologiques mais aussi satisfaire une majorité de spectateurs en un temps de plus en plus réduit. Face à ces divers enjeux, la question de l’indépendance de l’auteur ou de l’autrice convient d’être étudiée. C’est notamment en vue de laisser davantage de marge aux créateurs ainsi qu’au public que se forment de plus en plus des espaces intermédiaires tels que les associations ou plateformes numériques.

Le projet Boostyourfilm

« Et si un auteur talentueux venu de nulle part pouvait donner vie à son film ? »

C’est en partant de cette hypothèse que se crée Boostyourfilm. Le projet ? Promouvoir une « richesse de scénarios originaux », loin des « frénésies financières ». Boostyourfilm se construit dans une perspective de communauté : les spectateurs sont remis au centre de la production artistique. Au sein de la plateforme, le public peut proposer un scénario, voter ou même commenter et partager ses goûts cinématographiques. Le but est de dépasser les schémas classiques de production et de proposer à l’audience de nouvelles façons de faire des films.

Cette soirée marquait ainsi le premier lancement du concours, Boostyour15Pages. L’enjeu : écrire un scénario de 15 pages minimum et maximum, à déposer avant le 30 avril sur la plateforme. La thématique choisie pour ce concours est celle du western, à traiter au sens large. Le scénario peut contenir une référence au western ou s’inclure intégralement dans ce genre. Quelques indications quant à la réalisation du scénario : l’action doit se dérouler de nos jours et dans un seul lieu (le scénario peut comporter cinq décors maximum dans ce lieu unique). Pour ce qui est du schéma narratif, le jury attend des candidats et candidates la mention d’une trahison qui bouleverse la vie d’un ou des personnages. En terme de présences à l’écran, il est convenu de faire apparaître vingt figurants maximum.

Le dépôt des dossiers se fait sur la plateforme Boostyourfilm, la date de clôture étant fixée au 30 avril. À partir de là, c’est le public qui décide : le jury étudiera les vingt premiers scénarios à obtenir le maximum de votes et en sélectionnera six qui seront alors produits et compilés en un film à sketchs destiné à la distribution en salles de cinéma. Pour cette première édition du concours, le jury est composé de Bérengère Dastarac, David Lindner Leporda (société de production FilmAllee), Eduardo Carneros (producteur indépendant), Frédéric Ponsard (journaliste et critique de cinéma), Merja Ritola (directrice générale de Greenlit), Michael L. B. Cowan (producteur exécutif) et Norbert Llaràs (producteur exécutif d’Alehna Production).

Pour plus d’informations, ArlyoMag vous conseille de visiter leur page officielle : https ://boostyourfilm.com/fr/ ainsi que leur page Facebook. On souhaite bonne chance à celles et ceux qui relèveront le défi et bonne réussite !

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.