Pedro Almodóvar, prix Lumière 2014 – partie 1

Pour cette 6e édition du Festival Lumière, les Lyonnais auront l’honneur de recevoir un des plus grands réalisateurs contemporains : Pedro Almodóvar. Le cinéaste espagnol est récompensé d’un prix pour saluer l’ensemble de sa carrière.

ALMODÓVAR ET LA RÉVOLUTION CINÉMATOGRAPHIQUE ESPAGNOLE

L’œuvre d’Almodóvar est très importante dans l’histoire du cinéma espagnol. Elle fut longtemps controversée par sa marginalité, aujourd’hui, elle est reconnue comme une véritable richesse avant-gardiste. Il aborde des thèmes comiques ou plus noirs, des aventures de la vie quotidienne et des histoires inconcevables.

Avec ses films anticonformistes, le réalisateur réussit à réunir à la fois le succès populaire et son indépendance d’auteur. Le Madrilène a été souvent perçu comme provocateur, à travers ses longs métrages, il a dérangé une Espagne conservatrice et pudibonde. Après la chute du franquisme, la liberté culturelle a pu s’émanciper et se développer, ce mouvement est appelé la Movida, il naît avec la démocratie et Madrid devient le symbole de l’émergence de l’art et de l’influence de la jeunesse. Almodóvar est la figure principale de ce souffle cinématographique, considéré comme la « Nouvelle Vague espagnole ». Dans son œuvre, il attaque régulièrement le rôle de la religion et l’austérité de cette société franquiste.

Le cinéaste aborde les thèmes polémiques des années 1980, tels que l’homosexualité, la transsexualité, la drogue, les handicapés… et met en scène de nombreuses situations dérangeantes et malsaines, par exemple l’inceste ou la pédophilie.133098-etreintes-brisees-toujours-lumineuse-penelope

Fortement critiqué par une partie du public, Pedro Almodóvar est aujourd’hui perçu comme un metteur en scène qui choisit l’humanité avant la morale, qui renverse les mœurs et les aversions envers les différentes formes de relations humaines, il dénonce habilement les préjugés et l’aveuglement de l’Occident face à la remise en question des valeurs patriarcales.

LES CARACTÉRISTIQUES ET LE STYLE DES FILMS

Ses films ont presque toujours des connotations charnelles, réactionnaires, c’est l’être humain, la vie et ses bouleversements qu’il dépeint avec force et beauté. L’œuvre d’Almodóvar est reconnaissable par ses personnages marginaux, mais aussi par ses décors, costumes et ambiances bariolés. La musique est très importante, tantôt mélancolique, tantôt entraînante, elle construit le film et les émotions.

Il réalise de nombreuses comédies de mœurs (Femmes au bord de la crise de nerfs), des histoires de famille (Talons aiguilles), d’amour (Étreintes brisées), d’amitié (La Mauvaise Éducation)… Il oscille entre les films noirs et le burlesque, on parle de deux périodes distinctes dans son cinéma, un début plutôt enjoué et aujourd’hui, plus sombre, plus profond, comme une période de désenchantement ou de maturité.

19068900.jpg-r_600_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de cet article !

Print Friendly

Leave a Reply