L’Urbex : Explorateurs des temps modernes

Oubliez qui vous êtes, oubliez votre petite vie tranquille et sans vagues. Oubliez que nous sommes déterminés à être un maillon de la société, et partez à l’aventure. Bon, certes à votre échelle, celle de la ville. Ce que je vous propose ici, c’est de devenir un explorateur, un véritable découvreur du nouveau monde des temps modernes. Et pour le coup, plutôt de l’ancien monde, celui qui reste caché aux yeux du commun des mortels, celui qui se trouve sous vos pieds, derrière des grilles et barbelés, ou encore au-dessus de vos têtes. Et rejoignez une communauté de passionnés qui agissent dans l’ombre, celle de ceux qui pratiquent l’exploration urbaine. *

L’exploration urbaine donc, ou Urbex (pour Urban Exploration), est une activité qui a débuté à Paris au début des années 80 par un agrégat de groupes clandestins, le Urban eXperiment, qui par son travail de reconnaissance dans des lieux inconnus de la ville, offrait des scènes d’expérimentations artistiques comme des projections de films ou des concerts. Puisque ces explorations sont illégales, il est plutôt difficile d’avoir de véritables informations sur leur organisation. Cependant, il semble certain que les explorateurs urbains ont un mot d’ordre : ils aiment leurs lieux de prédilection, et à la manière d’archéologues, ils soignent les espaces qu’ils visitent. En témoigne cette incroyable histoire se déroulant à Paris : les membres d’Untergunther, une section des Urban eXperiment, se sont introduits au Panthéon en 2005 et ont eux-mêmes réparé l’horloge du monument, ce qui leur a valu une comparution devant un tribunal en 2007, procès dans lequel ils ont été relaxés. L’horloge a ensuite été remise dans son état précédent : hors service.

Mais, bien que Paris soit la capitale de l’exploration urbaine, on peut aussi retrouver des aventuriers de la ville à Lyon. Et les coins et recoins ne manquent pas dans notre belle cité : monuments, usines désaffectées, galeries et souterrains… Section le saviez-vous ?  : le quartier de la Croix-Rousse abrite dans son sous-sol un gigantesque dédale de couloirs unique au monde, les Arêtes de poisson, dont le mystère reste entier.  Cachette militaire ou antique ville souterraine, les tréfonds de la colline restent néanmoins une véritable source d’inspiration pour les praticiens de l’Urbex. Et ce reportage de France 3 mettra sans nul doute l’eau à la bouche de ceux qui rêvent d’Histoire et d’aventures…

* En réalité, je vous le déconseille fortement. C’est une activité illégale, et pour laquelle vous risqueriez votre vie. Cependant, profiter des expériences de ceux qui la pratiquent est fortement conseillé : cela permet de découvrir des endroits quasi imaginaires, via les reportages offerts par la communauté sur Internet. Explorez le travail des explorateurs !

Print Friendly, PDF & Email

1 Comments

  1. Loan dit :

    Il semble que vous confondez un peu tout dans votre article. Vous devriez lire le livre de Lazar Kunstmann, qui donne un aperçu assez précis des différentes voies de l’exploration urbaine, quel que soit le sens qu’on donne à cette expression:
    http://www.amazon.fr/La-Culture-en-clandestins-LUX/dp/2754103414

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.