Playlist #41- 24h chrono en musique

Cette semaine, c’est une playlist perso, pas de thème ou quoi que ce soit, je vous convie dans mon univers. Et lorsque l’on est un caméléon musical, écrire un tel article équivaut à tisser un patchwork où tout se mêle. En effet, il y a autant de musiques que d’émotions et chacune correspond à un moment particulier, un souvenir. Voyager dans le temps ou dans l’espace, voilà où nous entraîne la mélodie. Elle nous accompagne tout le temps, alors voici mon top 10 pour rythmer votre journée avec beaucoup beaucoup d’amour !

16344219_997411467069035_805645848_n

// Écoutez la playlist sur notre chaîne YouTube ou directement à la fin de l’article. //

Réveil en douceur

Vous faites peut-être partie de ces personnes qui ne supportent pas qu’on leur parle le matin. Ces mêmes personnes pour qui le réveil doit se faire en douceur sous peine d’humeur massacrante. Dans ce cas, rien ne correspondra mieux que la voix douce de Yaël Naïm reprenant Toxic de Britney Spears. Avec ça, vous êtes parés pour sortir des draps tout en délicatesse.

Qui dit thé ou café appelle automatiquement Serge Gainsbourg et La Javanaise qui reste ma préférée. De quoi jouer son bobo à la fenêtre en sirotant thé ou café, mais qu’importe les critiques, Serge, on l’aime. On l’apprécie encore plus lorsqu’il nous livre les suaves conversations d’un amant à sa maîtresse.

L’épopée des transports en commun

Et soudain advient ce moment fatidique où il est temps de quitter le cocon de l’appartement pour rejoindre le monde. Il pleut, il fait froid, dans le métro ou le tram les personnes se bousculent le visage morne.

Mais non, il ne faut pas céder et c’est donc avec Baby de Devendra Banhart que l’on tente de garder la pêche. La tête se dandine légèrement, le bout du pied marque le rythme, c’est tout à fait normal, c’est l’effet Devandra. C’est une musique pleine de légèreté autant dans la voix que dans l’instru pour dessiner des sourires sur vos minois.

Si vraiment l’énergie a du mal à venir, l’unique solution reste Chinese Man. Depuis 2004, ce collectif de hip-hop mélange les influences avec du rap, de la funk, du dub, du reggae ainsi que du jazz. Ainsi, ils nous offrent un cocktail survitaminé à la croisée de ces multiples horizons. Pour ce top, j’ai opté pour I’ve Got That Tune, avec lequel ils ont accédé à une certaine notoriété.

Si vous êtes toujours en retard et devant sprinter dès 8h du matin, ToopToop de Cassius est là pour vous soutenir. Certains la trouveront peut-être répétitive avec son « ToopToop » scandé tout le long mais je l’adore. La guitare tout comme la voix débordent d’énergie et de bonne humeur, tout ce qu’il nous faut pour le matin.

Rétrospective

Arrive le moment tant attendu où tout se calme, où rejouer, ressasser la journée. C’est avec alt-J et Breezeblocks que j’aime partager ce moment. Je trouve cette chanson particulièrement prenante et bien composée, avec les nombreux changements de rythme venant surprendre l’auditeur. Et, à vrai dire, c’est le genre de musique à écouter à n’importe quel moment, elle a toujours sa place.

Avec John Butler Trio et Livin’ in the City, c’est le moment de vous offrir 3 minutes pleines de mordant. Si son album Flesh & Blood est une véritable réussite, le charmant Australien marque des points avec ce titre. J’apprécie le côté rock dans lequel se mélangent les autres influences de ce groupe et le rendent unique.

Le jour s’en va

Il est temps de s’apprêter à abandonner cette journée, mais avant, encore trois titres pour vous accompagner. Tout d’abord, commençons par la French Touch et le groupe Her à travers Five minutes. Victor Solf et Simon Carpentier nous offrent une composition pleine de sensualité où la Soul n’est jamais bien loin. Her c’est aussi une ode à la femme, au coup de foudre amoureux ; et ça fait plaisir à attendre. « La femme n’existe pas, mais il y a des femmes. Pas une seule femme ne peut représenter la femme, pour la dire toute, il faudrait toutes les femmes. »

Pour continuer cette playlist, c’est du côté de la Belgique que nous allons avec Balthazar. C’est un groupe de rock alternatif qui intègre régulièrement le violon et le synthétiseur pour se démarquer. On pénètre alors dans un univers bien à eux où il est bon de se perdre. C’est à travers Then What que je vous convie au voyage. La mélodie tout comme la voix sont caressantes pour clore la journée dans la calme.

Et enfin, le meilleur pour la fin c’est avec Paul Simon que se termine cette playlist. 50 Ways to Leave Your Lover est tout simplement mon gros coup de cœur du moment ! Si le thème n’est pas des plus joyeux, c’est avec une légèreté déconcertante que Paul Simon nous en fait part. Un titre dansant avec une folle capacité à rentrer en tête : l’écouter, c’est se condamner à chantonner le refrain longuement.

Print Friendly

Leave a Reply