Le Lyon Running Crew : lorsque le sport se mêle au social

Le Lyon Running Crew, c’est plus de 3000 membres qui se retrouvent pour partager leur passion du sport. Tout au long de la semaine, diverses rencontres sont organisées pour satisfaire le plus grand nombre. Mais par-delà l’aspect sportif, le LRC c’est également un lieu de convivialité et de sociabilité. Nous avons alors rencontré Luka, un des organisateurs, pour échanger autour de ce groupe de running. 

Créé il y a 7 ans, le LRC est « le premier groupe de running sous cette forme de communauté Web de Lyon et l’un des premiers en France. [Ils sont] d’ailleurs un des rares groupes à être référencés sous le “label” mondial “Bridge the Gap”, qui permet à des runners de partout dans le monde d’avoir connaissance de l’existence de ce groupe et de pouvoir [les] rejoindre. C’est génial d’accueillir des personnes de tout horizon », nous raconte Luka. Ce phénomène d’engouement pour le sport, notamment pour la course à pieds, interroge et fait l’objet de diverses études sociologiques. Ainsi, selon le sociologue Patrick Mignon, il faut mettre en lien cet enthousiasme avec le développement des nouvelles technologies. Cette pratique s’exerce majoritairement hors d’un club tout en cherchant à correspondre à un mode de vie urbain. Malgré des aspects très individuels, la course à pieds développe à bien des égards la sociabilité. Cela passe par des groupes, à l’instar du LRC, du partage de performances via les réseaux sociaux, ou bien en devenant un nouveau mode de tourisme urbain.

Du sport au social, repenser la course à pieds

Le LRC a décidé de mettre en place, tous les mercredis soir, le « run social », encadré par Luka. « L’objectif est que tout le monde puisse courir ensemble, discuter, échanger, rigoler, le but c’est d’être ensemble », nous décrit ce dernier. Ainsi, le partage est un des points primordiaux qui animent les encadrants de ce groupe. « Quand on vit de beaux moments dans le sport, qu’on réussit une belle course, ce qui reste de toutes les expériences, ce sont les gens. Ce sont les rencontres et les moments partagés, que ce soit dans le doute ou la réussite ». Pour Luka, la plus grosse satisfaction que peut offrir le LRC c’est de dépasser le simple nom sur Facebook. Cela passe par une communauté qui s’encourage sur les courses, qui se soutient et qui a envie de représenter le groupe.

 

De nouvelles structures sportives

Ces groupes émergent de nos jours car il faut répondre à de nouveaux besoins. Certes les mouvements #healthy #fitness sur le toile participent à ce changement mais il faut davantage chercher du côté du travail. Pour Luka, « le travail a changé depuis les dernières décennies. Tout le monde n’a pas le même emploi du temps avec des horaires relativement identiques. De plus en plus de personnes travaillent avec des horaires décalés, avec des déplacements professionnels, jonglent aussi parfois avec plusieurs emplois. Il est donc dur de s’insérer dans un club proposant des créneaux “rigides”. Avec une communauté web, on peut aller aux runs mais on peut aussi rencontrer des personnes avec qui courir à des horaires adaptés à ses contraintes »Ainsi le LRC propose diverses rencontres en tentant d’être le plus adapté à la demande.  Vous pouvez les retrouver le lundi soir à 19h30 au pont de la Guillotière pour un run fractionné. Mais aussi le mercredi pour le social run (7 à 10km, ouvert à tous les niveaux). Et enfin le jeudi pour un peu plus de 5km et quelques exercices entre filles. Pour ces derniers, rendez-vous à 19h30 sur la place des Célestins. Toutes les informations sont à retrouver sur la page et le groupe Facebook du Lyon Running Crew.

 

Print Friendly

Leave a Reply