Le Marché de la Création, balade artistique le long des quais

Les premiers rayons du soleil de printemps commencent à peine déjà à poindre le bout de leur nez, que Lyon est envahi par une foule de promeneurs. Et j’espère que vous en faites partie : la lumière solaire qui inonde la ville est un vrai nid de bonne humeur et de découvertes. Et des découvertes, Arlyo essaye de vous en proposer chaque semaine. Aussi, pour profiter d’une balade dominicale tout en régalant vos pupilles, je vous invite à aller faire un tour au Marché de la Création sur le quai Romain Rolland dans le 5e arrondissement, le dimanche entre 8 h et 13 h. Déjà, parce qu’il n’y a rien de mieux que de se lever un lendemain de samedi pour se décrasser le corps et l’esprit. Mais de plus, parce que traverser ce marché, c’est aller à la rencontre des artistes lyonnais, discuter avec eux, partager l’art.

Créé en 1979 par l’écrivain et ethnologue Jean-Yves Loude, le Marché appartient aujourd’hui au patrimoine culturel de Lyon. C’est un espace, comme son créateur le définit, de palabres et de convivialité, d’échanges et d’humanité, sous les platanes, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il fasse doux et serein, qu’il neige ou qu’il tombe un plein soleil.

Bien sûr, le marché est d’abord un lieu de commerce, et vous pourrez avoir un coup de cœur sur une des œuvres exposées. D’autant qu’il y en a pour toutes les bourses ! Et pour tous les goûts aussi. Le Marché de la Création ressemble à un atelier d’arts plastiques à ciel ouvert, et sur ses étales, on trouve toutes sortes d’arts : peintures figuratives, abstraites, mais également sculptures, céramiques, bijoux… Un lieu de commerce donc, ainsi qu’un lieu de rencontre, et de diffusion d’art et d’idées, autant entre professionnels que visiteurs. En effet, le marché apporte un espace nouveau de visibilité pour l’artiste. Chacun y présente son univers artistique, et c’est en cela que réside la force du marché : la diversité et la communication. Attention cependant, pour exposer au Marché de la Création, il faut passer devant une commission qui évalue la démarche et l’implication de l’artiste dans son travail.

En tout cas, que vous soyez un collectionneur acharné ou un simple amateur de belles œuvres, je vous invite vivement, Lyonnaise, Lyonnais et autres visiteurs étrangers, à aller faire un tour sur le Marché de la Création !

Illustration : Martin Chauleur, d’après une idée originale de lui-même.

Print Friendly

1 Comments

  1. serge dit :

    incontournable ))

Leave a Reply