L’église Saint-Polycarpe, petite mais puissante

Si la basilique Notre-Dame de Fourvière est trop touristique pour vous, que la cathédrale Saint-Jean ne vous fait plus rêver, mais que vous êtes en recherche de calme et de spiritualité, voilà un curieux coin qui pourra vous contenter ! Elle se trouve dans les pentes de la Croix-Rousse, rue René Leynaud (mais si, vous savez, à côté du KoToPo), coincée entre des bâtiments, mine de rien. Lieu d’accueil comme toute église, elle ne se borne pas à donner la messe le dimanche, mais permet un petit voyage culturel et spirituel qui en vaut le détour. Venez donc découvrir la paroisse Saint-Polycarpe des pentes de la Croix-Rousse.

Certes, c’est une paroisse. Et comme toutes les églises, vous allez en faire le tour circulairement, vous installer quelques instants sur un siège, peut-être même prier, puis repartir (non sans vous être amusé à vous signer avec l’eau bénite, dans le mauvais ordre). Et il est vrai que celle-ci n’est surement pas la plus majestueuse qu’il vous sera donné de voir dans votre vie. Pour cela, je vous invite plutôt à monter en haut de la colline de Fourvière. Il n’empêche qu’il se dégage de cet endroit une sensation de plénitude et de quiétude qui en vaut vraiment la chandelle. On s’y sent bien, en paix avec soi-même, si ce n’est avec Dieu.

Cependant, là n’est pas le seul attrait de ce sympathique sanctuaire. De l’art et de la culture, ce qui nous intéresse ici, la Maison de Saint-Polycarpe en a à revendre. Ce n’est donc pas rare que l’on retrouve dans ses travées des expositions de peinture sur le thème de la spiritualité et de la religion. De plus, la paroisse propose, via son espace culturel, des conférences, des débats, et accueille aussi la Biennale d’art sacré actuel. En bref, c’est un lieu qui mérite une petite attention. Et qui sait, peut-être qu’il vous mènera à l’illumination.

Leave a Reply