Interview de Vale Poher (la moitié de Mensch)

arlyo : Comment est né Mensch ?
Vale Poher : En fait moi j’étais en projet solo sous le nom de Vale Poher, puis on devait monter un groupe avec Carine qui était à la basse déjà, puis il y avait quelqu’un à la batterie et la personne a arrêté, du coup on a continué toutes les deux et après on avait envie de faire un truc différent, et moi je voulais aussi faire une pause dans mon truc solo, et du coup on est parties là-dessus.

arlyo : Vous êtes lyonnaises, mais vous ne jouez pas uniquement sur Lyon ?
Vale Poher : Oui oui on est de Lyon ! Mais on joue partout, on joue à Paris, là on joue à Montpellier la semaine prochaine, on joue à Lyon régulièrement aussi, justement on est au Sonic le 15 juin.

arlyo : Et l’international, ça vous intéresse ?
Vale Poher : Oui oui, on a joué au festival Pop Montréal en septembre, on a joué à New York, on a joué à Berlin, et à la rentrée on va rejouer en Allemagne on est en train de voir ça.

arlyo : Vous composez vous-même vos titres, les paroles aussi ? J’ai vu que vous produisiez…
Vale Poher : Oui oui, les paroles aussi. Pour la production on s’occupe que de la production artistique en fait, parce qu’on a un label à Paris, qui s ‘appelle Tsunami Addiction.

arlyo : Quelles sont vos inspirations, vos influences ?
Vale Poher : On a écoute beaucoup beaucoup de musiques, après on n’écoute pas forcément les mêmes choses avec Carine, on a des points communs. On a beaucoup écouté les Smiths, dans les vieux groupes on va dire. On aime bien les LCD Soundsystem, les Fall…

arlyo : Joy Division…?
Vale Poher : Oui Joy Division ! (rires), mais bon après , plein d’autres choses aussi différentes, de l’électro, de la soul, c’est large quoi…

arlyo : Alors Vale vous avez collaboré avec entre autres Doctor Flake, Mansfield.TYA, et Carine elle,  travaille en ce moment notamment avec Rzatz. Y-a-t-il d’autres collaborations à venir en lien avec le groupe Mensch ?
Vale Poher : Avec Mansfield.TYA je vais faire la musique d’un film l’année prochaine, pour l’instant on n’a pas d’autres collaborations. Carine est toujours avec Rzatz, et puis c’est tout.

arlyo : Sur Internet on peut voir votre clip de la chanson  »Swim Swim »… Vous avez d’autres clips en projet ?
Vale Poher : Oui le clip de Swim Swim c’est avec Vergine Keaton, avec qui on va travailler sur le film. On en a un autre sur Mystery Train, c’est moi qui l’ai fait, c’est un bricolage plus, on peut pas vraiment appeler ça un clip, mais bon c’est moi qui ai fait un montage en fait. Mais sinon Swim Swim c’est le premier clip, après on va peut-être en faire d’autres aussi.

arlyo : Alors le nom du groupe,  »Mensch », pourquoi ce choix ?
Vale Poher : C’est allemand, ça veut dire « homme » en allemand, et on a choisi ça parce que c’est un nom neutre, c’est un nom un peu fort, vu qu’on n’était que deux c’était un peu bizarre. Puis on ne voulait pas un nom anglais. Et en Yiddish ça veut dire être quelqu’un de bien, mais ça on ne le savait pas avant, mais ça nous allait bien.

arlyo : Vous chantez en anglais, pourquoi ce choix ?
Vale Poher : On fait des trucs en français des fois, mais là c’est juste sorti comme ça, c’est peut-être par rapport aux groupes qu’on a écouté, c’est juste que ça vient comme ça.

arlyo : Votre artiste/groupe du moment ?
Vale Poher : Beach house, Mark Lanegan

arlyo : Vos projets à venir ?
Vale Poher : Là on travaille sur de nouveaux morceaux, et puis l’important pour l’instant c’est de continuer à faire des concerts, étant donné que l’album est sorti il y seulement deux mois.

arlyo : Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour l’avenir ?
Vale Poher : De jouer,  jouer et de faire un deuxième album !

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.