Le 7ème Championnat de France de Human BeatBox

Le principe est simple. Les beatboxeurs font partie de ces gosses férus de musique en tous genres. Ces perles rythmiques ont remplacé leurs céréales du matin par l’ingestion d’enceintes avant de troquer leurs cordes vocales de l’adolescence contre des amplificateurs. Courte définition : Le BeatBox consiste à reproduire, seul ou à plusieurs, des rythmes et des compositions musicales avec sa bouche pour seul instrument.

Un évènement tout public

L’édition regroupe trois catégories de beatboxeurs. Deux catégories selon les sexes pour soixante quatre concurrents, dont une fine liste de quatre filles – avis aux amatrices : les surprises viennent de tous bords – et une catégorie consacrée aux sept équipes de deux à cinq concurrents.

La compétition masculine s’est déroulée en cinq temps. La phase de poules a offert un passage de deux minutes par concurrent. Les phases de huitième, de quart, de demi et celle de la phase finale étaient composées de deux manches d’une minute trente par match. La compétition féminine n’a connu qu’une phase de demi-finale qui opposait Tressy’m à Karlotta et Flashbox à Lexie avant l’affrontement final. Tressy’m et Flashbox se sont retrouvées en final sur le même temps imparti.

La catégorie des équipes n’a comporté qu’une phase de sélection de quatre minutes avant la finale. Le jury de la soirée orchestrée par Black A était composé de Rewind le DJ vocal, de Keumart le champion suisse de BeatBox 2008, de Kiz, de DJ Fong Fong le champion de France DMC et de Nico Dorbon.

 

3, 2, 1, BeatBox !!!

Aux qualifications l’impartialité était de mise. Axée sur cinq critères pointus et exigeants, la sélection s’est basée sur l’originalité et la musicalité des performances, la précision, la technique et la présence scénique des représentations. La durée de passage était la même pour tous et les outsiders ont très vite été élevés au rang de challenger. Entre reprises de grands classiques, de morceaux pop rock et d’incontournables de la musique urbaine. Le public s’est vu présenté un grand répertoire de compositions musicales.

Après la délibération, les hostilités ont repris. Les concurrents sont remontés sur scène plus exigeants, la voix du speaker s’est alourdie. Les interruptions et les provocations sont devenues monnaie courante. Les covers1  étaient raillées et l’improvisation a mené la danse. Parmi les retenus, seize participants dont huit se démarqueront pour les quarts de finale : Hutch, Alem, Beatness, Nash, Kim, Wawad, Andro et BMG. Alem affrontera Beatness en demi-finale et Kim sera opposé à BMG. Kim s’inclinera face à Alem lors d’une finale serrée.

Flashbox repartira avec le trophée gagnant de la catégorie femme pour la troisième fois consécutive. Dans la catégorie des sept équipes inscrites, c’est le choc des Faboulous Wadness et de la Twenteam’8 des vainqueurs qui permettra à Alem de remporter un trophée de gagnant solo et un trophée de gagnant en équipe. Les Woodman BeatBox, la Team Panam, les marseillais de PHM, le Box Office et les Boca Senior laisseront la place aux finales sous les applaudissements du public.

1reprises de tubes connus
Liens vidéos : HackGBX
Photos : © Brice Gantlet

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

2 Commentaires

Twenteam'8 18/06/2013 - 11:19

Twenteam’8, et non « Twin team 8″^^

jauroux 19/06/2013 - 13:42

C’est noté, correction faite, toutes nos excuses 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.