En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon, la Galerie des Pentes a accueilli l’artiste Abel Azcona pour une performance saisissante.

« Confinement in Search of Identity », l’Art de la performance

Nine Container est la quatrième action tirée du projet « Confinement in Search of Identity ». Ce projet place le corps au centre de ses performances artistiques. L’artiste s’est premièrement enfermé avec plusieurs de ses confrères en quête d’identité, durant quatre jours. Après cela, s’ensuivit un enfermement de 168 heures (sept jours) en binôme avec Regina Fiz Santos. Pour l’occasion, la galerie a été aménagée en appartement. « Dark Room » est une application volontaire de l’allégorie de la caverne de Platon. Lors de cet accomplissement, Abel Azcona s’est retiré pendant deux mois dans le noir.

 

Galerie des Pentes Abel Azcona-1

 

« Gestation d’un déchet »

La présentation est intrigante. Dans la seconde partie de la Galerie des Pentes repose un container à déchets. Objet que nous aurions cru déposé à cet emplacement par un artiste, comme représentatif de son opinion sur la société contemporaine.

 

GP contain2

 

Abel Azcona a passé neuf jours, nu, muet et à la vue de tous dans un container à déchets, au milieu des œuvres proches des artistes de la galerie. Dans la partie principale étaient disposées celles du photographe et plasticien Romuald&PJ. Les neufs jours de performance se réfèrent aux neuf mois de gestation d’un bébé.

 

GP Abel Azcona1

 

En temps normal, ces containers recueillent des ordures ménagères. Dans cette performance, le container représente une personne, une femme. C’est l’hygiène de vie déplorable de sa génitrice que l’artiste immortalise. Par ce dispositif, il met en scène la dépendance de sa mère aux substances psychoactives.

 

Vidéo de la sortie ICI

Photos : © Abel Azcona et Romuald&PJ

Vidéo : © La Galerie des Pentes

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

3 comments

galerie des pentes 27/10/2013 - 10:37

Retrouvez l’ensemble de la documentation de la performance d’Abel Azcona sur le site de Romuald&PJ http://romualdetpj.weebly.com/abel-azconas-documentation.html

galerie des pentes 27/10/2013 - 10:34

Abel est un artiste professionnel. Sur les performances les plus éprouvantes comme « Dark Room » par exemple ou il est resté 46 jours dans 6m2 seul et dans le noir absolu, il y avait toute une équipe autour de lui. Ils ont abrégé la perf qui devait durer 60 jours normalement car ils ont jugé que la santé d’Abel Azcona se dégradait. Abel donne à la performance un sens extraordinairement contemporain, en mettant le spectateurs devant des questionnements qui nous dérangent habituellement (le déchet humain, la prostitution, l’enfermement,…). Il exprime également un sentiment de liberté absolu. En s’infligeant toutes les peines que l’humanité a pu inventer pour punir les contrevenant à la bonne marche de la société, il dit au monde entier : « Que pouvez-vous me faire pour me punir ? » le fouet, les pierres, les prisons, l’humiliation,… Ne lui font pas peur. Nous organiserons en Janvier une exposition avec les photographies réalisées lors de la performance, il est fort probable qu’Abel Azcona sera là pour le vernissage à La Galerie des Pentes.

serge Rolland voirol 25/10/2013 - 14:59

Je reste complètement fasciné par la démarche d’Abel Ascona .j’y pense souvent , je pense aussi qu’il se met en danger ,que pousser aussi loin les actions n’est peut être pas sans conséquences …

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.