Aller simple pour le Mexique

par Caroline Frühauf
0 Commentaire

Du 2 décembre au 5 mars 2018, le Musée des Beaux-Arts de Lyon et la Galerie du Réverbère proposent des expositions sur le thème du Mexique. Elles présentent un regard croisé sur les échanges entre le Mexique et la France.

Mexique

Crédit Dominique Frühauf

Le Mexique s’est invité à Lyon le temps de deux expositions. En attendant d’acheter leurs billets, les amoureux d’Amérique Latine pourront visiter ces deux expositions qui promettent un voyage culturel rapide.

Un voyage dans le temps

Le musée des Beaux-Arts nous plonge au milieu de « Los Modernos ». L’époque moderne est mise à l’honneur avec des toiles. Les artistes français et mexicains se mélangent et s’inspirent durant cette forte période d’échanges et de renouvellement artistiques. Des mexicains n’hésitent pas à s’installer en France pour mieux en peindre des paysages à l’exemple de Diego Rivera, qui vit à Paris. Les cultures s’entrechoquent et donnent naissance à de nouveaux mouvements tels que le cubisme et le surréalisme.

Mexique

L’architecte Jesùs T.Acedevo de Diego Rivera
Crédit Dominique Frühauf

Dans le même temps, des français voyagent au Mexique et reviennent pleins de sujets nouveaux, ils trouvent des sources d’inspiration dans ce pays. Les surréalistes se retrouvent dans les peintures de Frida Kahlo, à l’image d’André Breton qui décide de l’exposer à Paris.

Ce voyage dans le temps se poursuit à la galerie du Réverbère qui expose des artistes contemporains. Ils répondent aux modernes en ayant toujours le Mexique comme sujet commun de photographie.

Mexique

Vitrine galerie le Réverbère
Crédit Caroline Frühauf

Les photographies nous montrent différentes facettes et visions du Mexique : tantôt sombre, tantôt coloré. Elles dépeignent des scènes de la vie quotidienne ou des scènes de rue qui rendent compte de l’atmosphère mexicaine, sans tomber dans l’excès de rêverie.

Un voyage à travers plusieurs nationalités

Les expositions sont frappantes par la diversité des artistes présentés. La relation France-Mexique n’est pas la seule développée, c’est plutôt la façon dont le Mexique a attiré des artistes de plusieurs continents qui est explorée. Ainsi, le Musée des Beaux-Arts montre des photographies du Mexique réalisées par des artistes de toutes origines : Edward Weston et Paul Strand (américains), mais aussi par le français Henri-Cartier Bresson.

Mexique

Puebla d’Henri Cartier-Bresson. Crédit Dominique Frühauf

Les peintres exposés sont originaires de divers pays, la mexicaine Maria Izquierdo côtoie le français Henri Matisse ou encore le russe Alexej Von Jawlensky. Ce sont les rencontres de ces différents continents qui ont permis à la peinture d’évoluer et de se nourrir de nouvelles inspirations. Plus important, cela montre que l’art a dépassé les frontières pour rassembler les artistes dans un même courant.

Mexique

Mexique

Crédit Dominique Frühauf

Mexique

 

 

Dans ce même esprit, la galerie Le Réverbère expose des photographes mexicains, cubains, belges et français. Chaque artiste a une place dédiée dans la galerie, permettant ainsi à chaque sensibilité de s’exprimer. En tant que visiteur, nous percevons rapidement les spécificités de chacun.

Un voyage dans plusieurs arts

Les deux arts explorés de façon parallèle dans ces expositions sont la peinture et la photographie. Outre les salles dédiées à la peinture, le Musée des Beaux-Arts affiche des photographies, il en profite aussi pour revenir sur un mouvement né au Mexique : le muralisme. Cet art monumental consiste à peindre sur des murs, exposant ainsi la peinture aux passants. Les photographes en voyage au Mexique sont marqués par cette forme d’art de rue, qu’ils prennent volontiers en photo. Trois photographes font le lien entre le Musée des Beaux-Arts et la galerie le Réverbère, ils soulignent la proximité des deux expositions.

Mexique

Graciela Iturbide, exposée au Musée des Beaux-Arts . Crédit Dominique Frühauf

Denis Roche, exposé au Musée des Beaux-Arts et dans la galerie. Crédit Caroline Frühauf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les expositions ont lieu jusqu’au 3 mars, pour la galerie, et 5 mars, pour le Musée. Elles sont l’occasion d’un voyage rapide au Mexique, plein de découvertes et de joie.

Musée des Beaux-Arts de Lyon 

Galerie le Réverbère

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.