Arty Farty nous invite à fêter ses 20 ans à l’auditorium de Lyon !

par Pauline Remillieux
0 Commentaire

Créé en 1999, Arty Farty s’inscrit dans le mouvement social et culturel de l’époque, luttant pour la reconnaissance des musiques électroniques et de la culture indépendante dans une ville – Lyon – considérée comme la « capitale de la répression anti-techno ». C’est dans ce contexte – où naissent progressivement lieux alternatifs, disquaires engagés et labels collectifs – que cette association prend son essor avec un désir d’exigence, de curiosité et de défrichage.

Elle fait donc partie des acteurs qui ont façonné le Lyon que l’on connaît aujourd’hui : une ville de prédilection pour les noceurs et amoureux de la musique électronique et indépendante que nous sommes.

Ce week-end (15, 16 et 17 mars), cette institution – qui chaque année nous fait voyager avec son illustre festival des Nuits sonores depuis 2003 – nous invite à fêter avec elle ses 20 ans.

C’est avec enthousiasme que nous apprenons que les festivités se dérouleront au sein de l’auditorium de Lyon. Cette nouvelle nous surprend sans nous surprendre, puisqu’il s’agit là d’un lieu évident pour célébrer la musique et les cultures indépendantes qu’elle s’est donné pour mission de promouvoir.

Vous pourrez alors embarquer pour un événement au programme éclectique, au cours duquel vous aurez autant l’opportunité de découvrir l’Orchestre national de Lyon lors d’une prestation, que de guincher jusqu’à l’aube au sein de l’atrium sur le son des DJ tels que Rrose, P.Moore et Molécule (Arty Farty Club, vendredi soir) ; Job Jobse, L’Homme Seul et Cornelius Doctor (Garçon Sauvage Club, samedi soir).

Les férus de la création artistique ne seront cependant pas oubliés avec La nuit immersive. Imaginée par Tracks et organisée par Adami, elle regroupera des artistes aux projets atypiques et étonnants : un voyage qui nous ouvrira les portes d’un autre monde, où l’imagination n’a pas de limites. Vous y retrouverez alors Molécule, Moon Ribas, Thomas Laigle, ainsi que Marmoset et Thorn.

Les journées seront par ailleurs rythmées par Mini sonore avec C’est Content, studio de démarches artistiques et culturelles dédié aux enfants, Extra!, aux animations décalées (Blind test de Nina & Simone et Karaoké techno) le samedi, et un débat autour du thème « la musique, bande-son de nos luttes » qui sera animé par Agnès Gayraud, philosophe et musicienne, auteure de Dialectique de la pop.

Le festival se clôturera en beauté avec la prestation d’Arnaud Rebotini qui, accompagné d’un ensemble orchestral, nous fera l’honneur d’interpréter en live la BO de 120 battements par minute.

Publiée par Arty Farty sur Jeudi 17 janvier 2019

 

Pour résumé, l’événement s’articulera de la manière suivante :

Vendredi 15 mars
18 h-21 h : Inauguration
20 h-23 h : Performance – La nuit immersive
23 h-5 h : Arty Farty Club

Samedi 16 mars
14 h-18 h : Mini sonore & Extra!
19 h-20 h : Concert de l’Orchestre national de Lyon
23 h-5 h : Garçon Sauvage Club

Dimanche 17 mars
18 h-19 h : Débat – La musique, bande-son de nos luttes
20 h-22 h : Arnaud Rebotini joue 120 BPM

Pour vous inscrire et avoir plus d’informations, retrouvez l’événement sur Facebook !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.