CALICE, l’impro lyonnaise qui t’en met plein les mirettes

par Arlyo Team

Cette année, le CALICE (Championnat Amateur Lyonnais d’Improvisation Courtois mais Explosif) entame sa deuxième édition ! Une occasion en or de voir de beaux matchs assurés par des équipes… courtoises mais explosives.

Un petit point pour les novices

Si tu n’es pas connaisseur, je t’explique un peu le principe, avant de te parler du CALICE en lui-même. L’improvisation est une forme théâtrale dans laquelle tu ne peux compter (presque) que sur ton imagination et ton inspiration du moment. En effet, les scènes s’inventent à chaque seconde sur le plateau, devant tes yeux, souvent ébahis. La plupart du temps, c’est le public qui donne le thème des improvisations. Et c’est parti ! Pour quelques secondes jusqu’à plusieurs heures selon les formats, les improvisateurs inventent une histoire. Il existe des formats d’improvisation très différents. Les spectacles, les matchs, les catchs… Cependant le principe reste le même : inventer, sans avoir rien préparé.

De ce fait, et à mon goût, l’improvisation a quelque chose de très jubilant. En tant que spectateur, c’est effectivement très jouissif de voir les improvisateurs lutter avec les difficultés. On aime les voir galérer, les voir surmonter les obstacles, les voir briller. Et surtout, on rit BEAUCOUP. Et ça, ça fait du bien.

thumbnail_dsc_9170_3

Les Guily vs Impro Fusion – © Guy Dardelet

Lyon, berceau français de l’impro

En tout cas, on dirait que par chez nous on aime bien ça. En effet, Lyon est une ville dans laquelle l’improvisation connaît un franc succès ! Au total, on dénombre une quarantaine d’équipes amateures, sans compter les troupes professionnelles. Parmi elles, la LILY, Et Compagnie ou encore Kamélyon. Car, oui, on peut être improvisateur professionnel. Si vous avez l’occasion de faire un tour à l’Improvidence (juste à côté de Guillotière), premier théâtre français 100% consacré à l’impro (et dont on vous avait déjà parlé ici), vous risquez de tomber de vos fauteuils devant les performances de certains improvisateurs qui détonnent.

MAIS je diverge. (Verge.) Une de ces nombreuses équipes amateures, Royal Gambas, eut l’an dernier une grande révélation. Alors invités à Strasbourg pour un match, nos vaillants improvisateurs découvrent en ce lointain pays l’existence d’un championnat qui rassemble les équipes et galvanise les spectateurs. Charmés par cette découverte, ils décident d’importer le concept. Voilà comment le CALICE est né.

Champions de la rencontre

Le CALICE, c’est quoi ? Contrairement aux autres manifestations qui existent à Lyon (le « Mondial de l’Impro », ou encore le festival « Spontanéous », qui invitent des équipes nationales et internationales), le CALICE est un championnat qui se veut strictement lyonnais. Il s’agit de révéler les équipes du terroir. Sont réunies cette année dix équipes lyonnaises amateures, autour de onze dates. Royal Gambas, Détente Public, les Guily, les Zanzibars, les Polygones, Impro Fusion, Impro Cité, les Space Gones, les Improfesseurs et la TTI sont les équipes en lice. Réparties en deux poules de cinq, les équipes s’affrontent entre elles tout au long de l’année, jusqu’à une grande finale en juillet. Pour chacune des onze dates, c’est une des équipes qui prend en charge l’organisation de la soirée, dont l’animation et l’arbitrage.

Trois joueurs des Zanzibars

Trois joueurs des Zanzibars – © Guy Dardelet

Chaque mois, c’est l’occasion pour les équipes de se rencontrer. C’est là en effet l’objectif essentiel du championnat. Plus que la compétition et le fait d’élire un vainqueur, il est l’occasion de créer de la rencontre. Les équipes font, avant chaque match, un training commun qui leur permet de se connaître. En s’associant, elles associent aussi leurs publics, ce qui donne une salle nombreuse et soutenante. Et c’est aussi la rencontre du public et des improvisateurs, car bien sûr, l’improvisation est interactive. Chaque soir, la billetterie élit donc quelques spectateurs pour réfléchir à un bon thème. Celui-ci leur sera demandé à un moment donné dans la soirée. C’est également le public qui chauffe les joueurs, et je peux vous dire que le public est CHAUD.

Un beau succès franchement mérité

Mardi 13 septembre. C’est la première soirée de la deuxième édition. Détente Public anime et arbitre les deux matchs. En première partie les Space Gones affrontent les Zanzibars. En deuxième partie, c’est au tour de la TTI de se confronter aux Polygones. La salle est bien remplie : depuis la première édition, le CALICE accueille entre 80 et 100 personnes à chaque date. Le public est là et bien là : on siffle, on crie, on chante, on applaudit à qui mieux mieux pour encourager les équipes. L’ambiance est propice au rire.

thumbnail_dsc_7400_2

Impro Fusion vs les Zanzibars – © Guy Dardelet

Les improvisations se succèdent. On rit beaucoup, on applaudit parfois même en plein milieu d’une improvisation quand l’action est trop belle. La symbiose entre les équipes est très agréable. En effet, les joueurs fonctionnent bien ensemble. On sent que ce championnat a créé une réelle cohésion. Ces rencontres sont aussi l’occasion pour des équipes plus fraîches de se confronter à des joueurs plus avertis : la rencontre est amicale mais aussi pédagogique ! Et pour le public, le spectacle est 100% garanti bonne soirée. À ton tour de t’y rendre, si tu veux en avoir le cœur net.

Où, quand, comment

Le CALICE, c’est toute l’année jusqu’en juillet, une date par mois, dont tu trouveras le détail exact ci-dessous. Ça se passe à la MJC Monplaisir, à 3 minutes du métro Sans Souci. La soirée commence à 20H30 et se termine aux alentours de 22H30-23H00. Niveau tarifs, la soirée est à 8€ tarif plein, 5€ tarif réduit. Il existe aussi le Calipass, qui coûte 16€ pour trois soirées. Je t’invite très vivement à y faire un tour. C’est encourager une belle initiative culturelle locale, et tu peux être sûr que tu passeras une chouette soirée, en bonne compagnie.

CALICE

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.