Ingénieurs, artistes et entrepreneurs, les membres du collectif Bitume proposent aujourd’hui de participer à l’émergence de Chromatique. Un lieu de création hybride et original dans lequel se croiseront expositions, spectacles et ateliers, et pour lequel une campagne de financement participatif est en cours.

© Collectif Bitume

Un lieu pour créer

De ce côté, on se trouvera dans un espace de coworking. Il sera fait de bureaux volants, à bas coûts, pour que tous les publics aient accès à un espace de travail. Pour créer une synergie autour de la culture. Là, le bar, avec des produits locaux. Là-bas, la salle d’exposition, qui se transformera en salle de spectacles au gré de la programmation, et en bas, des ateliers d’artistes, à louer sur un temps donné.

La matière dans un espace de 400 m² est immense, et permettra un mouvement permanent, une ouverture au public particulière. L’objectif consiste à proposer un lieu d’expression large et permanente, porté par des expositions immersives, des spectacles ponctuels, des DJ sets, des visites.

Un lieu de vie à refaire

Pour les gérants du lieu, il s’agit aujourd’hui d’une réhabilitation entière. Espace culturel emblématique du 7e, le 51 rue Saint-Michel avait grand besoin d’être remis sur pied. Pour une ouverture autour de février 2019, il a fallu redéfinir les espaces, insonoriser les salles, les mettre aux normes légales, fournir le lieu en matériel artistique et technique… Autant de tâches que le financement participatif permet.

© Collectif Bitume

Ouverture et liberté

Pour le collectif Bitume, ce lieu représente la concrétisation d’un parcours. Finalement, c’est un peu comme monter des murs autour d’un projet. En effet, ils sont passés par la scénographie, l’organisation d’événements, l’habillage de lieux. Alors « Chromatique » ne constitue après tout qu’un prolongement. Boire un café, voir un spectacle de danse, visiter l’atelier d’un sculpteur au sous-sol, plonger dans une exposition. Tout y est possible dans l’imagination des jeunes gérants. La seule condition pour faire entrer un artiste dans la future programmation : qu’il reflète ce goût de la liberté, et que ça leur plaise, à eux. Une façon de diffuser ce qui ne trouve pas toujours sa place dans les réseaux classiques. Et d’échapper à toute classification, à toute barrière de genre.

Future programmation

Et les barrières, les prochains mois comptent bien les faire tomber. Si le cœur de programmation artistique est bien l’art immersif, qui mettra à chaque fois la salle entièrement à disposition de l’artiste, quelques dates sont d’ores et déjà en travail en danse, théâtre, musique. Des événements lors desquels les œuvres pourront rester accessibles.  « Chromatique » sera ouvert le plus souvent possible, pour permettre les rencontres et les mélanges, par les événements, mais aussi par la médiation culturelle. À terme, il s’agit par exemple d’ouvrir la porte des ateliers artistiques au public ou aux scolaires.

Crowdfunding et préparatifs

En ce moment, le collectif se partage entre remise aux normes du lieu, préparation d’une programmation artistique riche et communication. Une campagne de financement est toujours accessible sur KissKissBankBank. Les travaux de réaménagement, eux, sont actuellement en cours ; et labels, artistes et compagnies entrent en lien avec Bitume pour participer aux premiers mois de cette aventure. Il vous reste jusqu’au 9 décembre pour contribuer à la création de « Chromatique », avant de le découvrir en 2019.