Aujourd’hui, ArlyoMag vous propose de découvrir Petit Goupil, une marque qui propose des produits fait main.  Partons à la rencontre de sa créatrice Claire Chauveau.

Bonjour Claire, c’est un plaisir de pouvoir faire cette interview. Dis moi, tu as complètement changé de projet de vie, tu es passé de Volvo au Petit Goupil. Tu crées désormais des objets en tissu pour les enfants. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce changement ?

Bonjour David, eh oui, après 10 années à travailler chez Volvo, j’ai décidé de quitter cette entreprise où il est pourtant agréable de travailler. En effet, je voulais me rapprocher de la région grenobloise, où mon conjoint travaille. Et ce départ a été l’occasion pour moi de me lancer en tant que créatrice !

Je suppose qu’après 10 années en tant que salarié, le changement n’a pas été évident, tu as eu une année de transition, il me semble. Comment ça s’est passé ?

Oui, dans le cadre de mon départ, j’ai pu bénéficier d’une année durant laquelle je me suis formée à la couture, mais aussi à la gestion d’entreprise.

Ok et puis en 2017, le Petit Goupil est né. Raconte-nous ses premiers pas.

Oui, début 2017, après des mois de réflexion sur ma gamme de produits, j’ai officiellement créé Petit Goupil ! J’ai ouvert mon site internet : www.petit-goupil.com et j’ai prospecté pour présenter mes produits sur les marchés de créateurs. Pouvoir rencontrer le public, parents, grands-parents, et les petits loustics qui se servent de mes objets, a été plein de petits bonheurs tout au long de l’année !

goupil

 

Je trouve ça formidable ! Trouver le courage de se sortir de son train de vie quotidien pour relever un nouveau défi. Bravo Claire ! Bon c’est sympa, on a parlé de ton parcours, mais je pense que nos lecteurs seront aussi curieux d’en savoir plus sur tes produits. Tu fais tout à la main. On peut parler de pièces uniques ?

Oui, tout est réalisé par mes petites mains ! Bien sûr, lorsque je fais des objets sur mesure et personnalisés, ce sont des pièces uniques, mais pour les autres objets, on ne peut pas vraiment parler de pièce unique, mais plutôt de toutes petites séries. En général, je ne fais qu’un maximum de 4 ou 5 objets identiques.

D’accord et tu penses que ça va rester comme ceci longtemps, tu n’as pas envie de faire des séries de façon industrialisée ?

Non, je m’éclate à trouver de nouveaux tissus, à les associer ; donc aucune industrialisation en vue !

En tout cas, pour ma part, j’aime le côté fabriqué à la main en France !

Merci ! Nous sommes tous tellement habitués aux produits faits à l’autre bout du monde que c’est une fierté pour moi de participer au redéveloppement des produits faits main, localement. 

Quelles sont les matières que tu utilises, pourquoi ces choix ? 

Concernant les matières que j’utilise, bien sûr, du tissu (des dizaines de tissus), que je choisis pour leur qualité et leurs couleurs. J’aime travailler les couleurs vives ! J’utilise principalement du coton, qui est une matière naturelle, douce pour les enfants. Certains de mes tissus sont même certifiés bio.

 

Sur le site du Petit Goupil on retrouve des objets pour les bébés et pour les enfants. Des objets et non des vêtements (hormis les gigoteuses) ; c’est un choix ?

Oui, c’est un choix. Les enfants grandissent tellement vite ! J’aime l’idée des accessoires qui seront utilisés quotidiennement et dont les enfants pourront profiter plus longtemps !

Qu’est-ce que tu peux nous révéler sur le Petit Goupil que l’on ne sait pas encore ?

Comme je l’ai déjà dit, je réalise des objets personnalisables. Je brode des prénoms, des images sur les objets que je fabrique. Mais je suis aussi à l’écoute de toutes les demandes ; je suis ravie de pouvoir réfléchir à un objet unique qui répond à une utilisation en particulier. Ce peut être des trousses aux dimensions particulières, un déguisement, un coussin avec une forme particulière, etc.

Claire, on approche de la fin, mais avant je ne peux pas te laisser partir comme ça ! Accepterais-tu de faire gagner un produit Petit Goupil ?

Bien sûr ! Je te propose de faire gagner un bavoir à élastique, que les enfants peuvent mettre de 6 mois à 6 ans ! Et pour ne pas oublier les parents, une trousse en tissu imperméable pour mettre les affaires des enfants, mais qui peut être détournée pour les affaires des parents 😉

Merci Claire pour ce moment de partage ! C’était cool, on repassera dans un an ou deux pour voir comment grandit Petit goupil. 

Merci David pour cet échange ! Même si je ne suis pas certaine que Petit Goupil restera mon activité principale dans le futur, je continuerai toujours à créer des objets Petit Goupil, pour voir briller les yeux des enfants et de leurs parents, alors repasse quand tu veux !

Pour conclure, que voudrais-tu dire aux Lyonnais ?

Je sais qu’un peu partout dans Lyon, vous pouvez trouver des petits artisans qui réalisent des produits avec leurs mains, mais aussi et surtout avec leur cœur. N’hésitez pas à aller les rencontrer et faire vivre l’artisanat de votre ville !

Petit goupil
https://www.petit-goupil.com