Des « cours de danse-minute » pour le MOI de la Danse aux Subsistances

par Arlyo Team

Dans le cadre du MOI de la Danse qui se déroule du 14 janvier au 7 février aux Subsistances, de nombreux intervenants proposent les dimanches 24 et 31 janvier des « cours de danse-minute » pour initier les motivés à plus de vingt styles différents.

On se retrouve dans la cour centrale, l’hiver particulièrement doux permettant de traîner au soleil en attendant de rejoindre un groupe. Toutes les dix minutes environ, on se masse autour d’un panneau indiquant le thème et l’heure du cours. Du modern jazz à la salsa, en passant par l’afro house et quelques ovnis telle que la danse biodynamique, un large panel de styles musicaux est couvert.

On s’embarque pour le cours de lindy hop. Le groupe suit sagement un intervenant qui nous emmène dans une belle salle de représentation, avec gradins et lumières. La grande scène accueille les dizaines de participants sans encombre. Tous les âges sont représentés. Des grands-parents accompagnent leurs petits-enfants et des couples font leur sortie du week-end. Les deux professeurs ne perdent pas de temps et invitent tout le monde à se détendre avec des exercices de rythme et montrent quelques pas sur un air de Jango Reinhardt. « C’est dimanche, on est heureux ! » lancent-ils aux crispés.

MOI de la Danse

Arrive alors le moment tant redouté, il faut se mettre en couple, un cavalier et une cavalière. Une légère panique s’ensuit mais au final, personne ne reste sur le carreau. Les exercices se compliquent et l’écart se creuse entre ceux qui ont des facilités et les autres, qui peinent à suivre. Le professeur a de l’humour et fait mine de réconforter un cavalier à la compagne particulièrement rigide. L’ambiance est bon enfant mais l’heure tourne, il faut avancer.

« On ne guide pas son partenaire ! On bouge et comme on est connectés, on s’attend à ce qu’il bouge avec nous ». Un semblant d’ensemble émerge peu à peu et les danseurs commencent à esquisser quelques pas qui montrent une progression certaine pendant les vingt dernières minutes. Au final, chacun repart du cours en ayant touché du bout des doigts l’esprit du lindy hop.

MOI de la Danse

Le second cours est consacré à la danse baroque. La jauge de la salle étant limitée, tout le monde ne peut pas participer et il faut encourager certains à s’intéresser à des cours moins pourvus. Finalement, les intervenants décident qu’ils vont « prendre le risque » et personne ne repart déçu. Ici encore, le ton se veut léger et pédagogique, même si le caractère exigeant de la danse présentée implique une méthode plus académique. Au pas, donc, les participants ! Ceux qui sont à la traîne doivent redoubler d’efforts pour garder le rythme.

Les premières notes de clavecin retentissent et chacun s’avance dans un bel ensemble. Pas de pavane, pas de bourrée, on se croise, on tourne et malgré quelques confusions, cela finit par ressembler à quelque chose. Il faut vite débarrasser la salle cependant, le groupe de danse classique arrive déjà.

Ces « cours de danse-minute » pâtissent par moment de leur nature succincte mais permettent aux curieux de s’initier à tout un catalogue de styles chorégraphiques, des plus classiques aux plus exotiques, dans un cadre bon enfant et très accueillant.

Cours de danse-minute au festival Le MOI de la Danse
dimanche 31 janvier 2016
Les Subsistances
8 bis Quai Saint Vincent, Lyon 1er
À partir de 14h
Gratuit

Programme disponible sur le site des Subsistances

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.