Vite ! Il ne vous reste que quelques jours pour vous rendre au Musée de l’imprimerie et profiter de l’exposition Eduard Ovčáček. Quel privilège ! Pour la première fois, l’artiste tchèque expose en France, et c’est à Lyon que ça se passe !

Après votre visite de l’exposition et du Musée de l’imprimerie, situé 13 rue de la Poulaillerie, vous ne réduirez plus jamais les lettres à de simples outils propres à la littérature. En effet, de la sérigraphie aux collages, en passant par la gravure, Eduard Ovčáček s’interroge sur le potentiel graphique et artistique de l’alphabet en utilisant une multitude de techniques liées au monde de l’écriture, de l’imprimerie et de l’art. C’est l’occasion parfaite de se familiariser avec les multiples techniques d’estampe pratiquées et maitrisées par l’artiste tchèque, bien trop méconnu en France.

Figure de l’opposition artistique sous le régime communiste, Eduard Ovčáček a longtemps été victime de la censure. Cependant, l’artiste contemporain travaille depuis les années 1950 sur la signification esthétique des lettres et des symboles, et ce n’est que depuis les années 1990 qu’il retrouve sa notoriété et entame une série de publications et d’expositions.

Si le Musée de l’imprimerie est dédié à l’histoire de la communication visuelle et au signe typographique, Eduard Ovčáček questionne la plastique du langage en mettant en valeur, non pas le sens du signe, mais le signe lui-même. Cette exposition a donc toute sa place au sein de ce site riche en matériels graphiques, en matrices d’impression, ou encore en documents précieux comme un feuillet de la Bible de Gutenberg, premier livre imprimé en Europe.

Des lettres aux symboles, des symboles aux motifs : les nombreuses œuvres d’Eduard Ovčáček exposées au Musée de l’imprimerie sont visibles du mercredi au dimanche 16 mars inclus, de 10 h 30 à 18 h.

Mais attention, l’exposition touche à sa fin, n’attendez pas une seconde de plus !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.