ISRAEL_REGARDIE

La scène indé, on en entend beaucoup parler en musique : on glorifie les petits labels qui se battent pour s’imposer face aux majors, on salue les multiples initiatives que les collectifs mettent en place pour se faire connaître et diffuser leur musique. Lyon n’est pas en reste avec de nombreux artistes actifs sur tous les plans : arts graphiques, musique, etc.

Dans la musique, il y en a pour tous les goûts. Et le groupe Israel Regardie officie sur une scène un peu obscure, méconnue, mais pourtant très dynamique. Il oscille entre shoegaze et coldwave, on sent dans sa musique l’influence de Joy Division et des nuits passées au Sonic.

La formation, un trio, a sorti l’an dernier sur Bandcamp un EP de 5 titres, Tu n’es personne, autoproduit, qui brille cependant par le professionnalisme qui s’en dégage. Avec un point d’orgue, un titre poignant, Holocaust. L’EP est disponible sur Bandcamp pour la modique somme de 5 euros. Un mode de distribution juste puisque les revenus alors générés reviennent directement à l’artiste. Bandcamp et sa plateforme sont une véritable alternative à la politique des majors, et encouragent la création à un plus petit niveau, permettant ainsi à de nombreux groupes d’exister et de se faire connaître.

La réussite confidentielle d’Israel est à l’image de toute une scène locale active qui reste néanmoins dans l’ombre, bien qu’elle soit malgré tout encourageante. Lyon est une ville qui brille par sa vie culturelle, mais aussi par son côté underground. Éloignée de Paris géographiquement, cet avantage lui permet de développer une création très intense, là où les villes limitrophes sont aspirées par l’existence et l’effervescence culturelle de la capitale.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.