Du 21 avril au 4 septembre 2016, le musée Gadagne (Vieux-Lyon), accueille Divinement Foot ! Retour sur une exposition pleine de surprises.

L’exposition, consacrée au football et présentée par le musée Gadagne, s’inscrit dans l’actualité lyonnaise. En effet, la ville de Lyon va bientôt accueillir l’Euro 2016.  Il est donc légitime de se questionner quant à l’objectivité d’une telle exposition, au sein d’un musée qui n’a eu de cesse de valoriser la culture lyonnaise sous ses différentes formes ces dernières années. Interrogation renforcée lorsque nos yeux se posent sur les noms des partenaires : UEFA EURO 2016 et L’Olympique Lyonnais. De plus, lorsque l’on arrive à l’entrée du musée, on ne peut s’empêcher de remarquer tous les goodies à l’effigie du club lyonnais, plus nombreux et divers les uns que les autres.

Pourtant l’accueil est chaleureux et le directeur du musée, M. Xavier de la Selle, m’explique rapidement la raison d’être de l’exposition. Coproduite par un réseau européen de musée, Divinement Foot ! existe depuis 2014 et se balade dans différentes villes européennes. L’angle sort de l’ordinaire puisqu’il s’agit de traiter du foot de façon sociologique et de dresser un parallèle entre le foot et la religion.

Iniesta by Michaël Allocca

Crédit Michaël Allocca

Si un sport déchaîne les passions et ce depuis plusieurs décennies, il s’agit bien du football. Et c’est sur ce point précis que l’exposition se penche, apportant ainsi un éclairage subtil sur ce sport et tous ses fidèles. Si une partie de l’exposition est fixe, peu importe la ville où elle se déplace, le musée Gadagne a choisi, avec l’aide de Vincent Duluc (journaliste football pour le journal l’Équipe), d’opérer un zoom sur l’histoire du football à Lyon, ainsi que sur son évolution.

Cependant, la pertinence de l’expo réside dans le choix des thèmes, comparant toujours un peu plus ce sport à une religion sacrée. S’appuyant sur différents supports, l’exposition pousse à la réflexion.

L’histoire du football dans le monde est ainsi mise en exergue, ou la mystification d’un sport à travers les années. On retrouve différents joueurs, adulés par des générations, comme à Naples (Italie), où de mini autels sacrés on été érigés à la gloire de Maradona, figure tant mythique que mystique du foot mondial. Le parallèle se poursuit, les files de supporters se substituant à des processions de fidèles, les stades incarnant les lieux de culte de cette religion du ballon rond…

Maillots foot, Divinement Foot!

Crédit – Expo Divinement Foot!

Un parcours ludique autour de neuf thèmes centraux, qui pousse à la réflexion, tout en apportant des anecdotes originales. Divinement Foot ! fait partie de ces expositions qui se veulent grand public et de ce fait, le parcours est interactif et mobilise le visiteur par différents moyens (quiz sur le foot, jeux vidéos, possibilité d’avoir une vignette Panini à son effigie…). Divinement Foot ! c’est aussi une façon de démocratiser le musée et de proposer, à l’aide d’un thème fédérateur, des clés de réflexions. Mais c’est également un moyen de prendre en compte toute une partie de la population, qui se sent souvent exclue de ces lieux de cultures (parfois un peu trop élitistes), et de faire entrer dans les musées, autre chose que des tableaux, sculptures, dessins…

N’étant pas fan de foot, j’avais quelques a priori (autres qu’avoir la sensation de me retrouver dans une version mieux documentée d’un OL Store). Ils ont été rapidement déconstruits, laissant place à un réel intérêt pour cette diversité d’informations, bien pensées et (très) bien présentées.

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.