Le 30 avril sonne la sortie du nouveau film d’Éric Lavaine, Barbecue. Le réalisateur de Poltergay, Incognito ou encore Bienvenue à bord, revient donc avec une nouvelle comédie, mais sans Pathé Distribution cette fois (Bienvenue à bord, Incognito, Protéger et servir). En effet, c’est à StudioCanal que ce rôle est attribué pour le 5e long métrage du metteur en scène.

 Même si le tournage s’est en grande partie déroulé dans la région d’enfance d’Éric Lavaine, dans les Cévennes, la capitale des Gaules, Lyon, fut aussi investie.

 Avec en affiche, la Lyonnaise Florence Foresti, Lambert Wilson et Franck Dubosc qui signe sa troisième participation avec le cinéaste. Barbecue nous raconte l’histoire d’Antoine qui a reçu un cadeau original : un infarctus. À partir de maintenant, il va devoir faire attention. Or, Antoine a passé sa vie entière à faire attention : attention à sa santé, à ce qu’il mangeait, attention à sa famille, à accepter les travers de ses amis, et à avaler de trop nombreuses couleuvres… Désormais, il va adopter un nouveau régime. Néanmoins en voulant changer sa vie, on change forcément celle des autres.

 Pourquoi Lyon ?

© Le Progrès

 Le producteur du film, Vincent Roget, explique à nos collègues du Progrès que : « C’était une réelle volonté du réalisateur d’inscrire l’histoire en dehors de Paris. Tourner en province permet de sortir du paysage parisien avec toujours les mêmes décors. Il fallait cependant que nous ayons un réel climat de province avec une ville facilement reconnaissable pour le spectateur. »  Avant de donner des détails sur les lieux de tournage : « Nous étions à côté de la place des Terreaux, puis nous sommes allés tourner dans le quartier de la Confluence, sur la passerelle Saint-Vincent et rue du Bœuf dans le Vieux Lyon. »

© Metronews

 Le tournage a eu lieu l’été dernier, donc non, vous n’avez sûrement pas rêvé si vous avez croisé l’un des acteurs cités plus haut. Et voilà la réponse à votre question, si vous vous demandiez quel était ce cirque de camions qui prenaient toutes les places de parking près de la place des Terreaux.

 Une fois n’est pas coutume, un casting avait été lancé pour des figurants. La production en recherchait pour représenter des commerciaux d’entreprise ou des clients de restaurant, chics, entre 30 et 50 ans, avec costume impératif. Pour figurer des hommes et des femmes trentenaires, ainsi que d’une vingtaine d’années ; des supporters de foot également, hommes et femmes entre 25 et 50 ans ;  et enfin des couples entre 25 et 60 ans. Tout ce beau monde était payé 96,22 euros  par jour… Des regrets ?

 Enfin pour finir ce tournage, direction le stade de Gerland pour la dernière scène à Lyon, pendant la rencontre OL – Reims, un match perdu pour les Gones sur le score de 1-0, espérons que le film, lui, obtiendra un succès.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.