Treizième-lune

Les critiques de films

Grabbers de Jon Wright, 1h34, Royaume-Uni et Irlande, hors-compétition, 2012

Des poulpes géants venus de l’espace sèment la terreur dans un petit village de pêcheurs sur les côtes irlandaises. Le seul moyen de lutter contre l’envahisseur : se bourrer la gueule le plus possible !

Sur ce pitch à la fois original, décomplexé et improbable Grabbers livre une avalanche de gags, tous plus hilarants les uns que les autres, surtout dans sa beuverie finale dans un pub local, et s’inscrit parfaitement dans la mode actuelle des comédies horrifiques britanniques (impossible de ne pas penser à Shaun of the dead ou à Attack the block devant ce joyeux bordel). Le tout dans un souci cinématographique (beaux décors maritimes, musiques mystérieuses…), des effets spéciaux convaincants, une subversion et une tendresse proches des meilleures productions « Amblin » de l’époque. Néanmoins, force est de constater que Grabbers, malgré sa sympathie et sa réelle sincérité, n’arrive jamais à atteindre les sommets de ses illustres prédécesseurs.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.