Treizième-lune

Remington and the curse of the zombadings de Jade Castro, 1h36, Philippines, compétition, 2011

Un jeune homme homophobe se transforme progressivement en homosexuel suite à une malédiction lancée dans son enfance. Bientôt il devra déjouer une série de meurtres, des esprits et une invasion de zombies gays. Un film de zombies gays ! Avec un postulat aussi hallucinant que celui-ci, Remington and the curse of the zombadings commence sur les chapeaux de roues et cela sur près d’une demi-heure. La transformation du héros en gay livrant en effet quelques gags bien sentis, qui n’ont rien à envier à La Cage aux folles. La fraîcheur promise est bel et bien au rendez-vous. Malheureusement, après ce prologue fort prometteur et haut en couleur, le film s’enferme dans son concept initial et n’offre que très peu d’idées nouvelles par la suite. Dommage, puisque le réalisateur tenait ici une très bonne idée de court-métrage…

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.