Gang de chats, la comédie animalière au Carré 30

par Arlyo Team
0 Commentaire

16230010_10208284283007808_743077252_o

Trois chats sur un plateau, pour divertir mais aussi pour sensibiliser. C’est le pari que se sont lancés Rodolphe, Titouan et Alis pour Gang de chats. Coming soon au Carré 30, une comédie animalière sur fond de combat pour la cause animale.

Pour l’amour des chats

À peine arrivée chez les comédiens pour leur poser mes questions sur Gang de chats, je rencontre Jack. Un gros pacha gris, qui claudique sur trois pattes. La quatrième, il l’a perdue suite à un cancer. Je suis follement attendrie par ce matou qui sautille joyeusement vers les caresses. Jack, qui donne son nom à l’un des personnages de la pièce, est la première pièce à conviction qui me laisse voir l’amour des chats qui règne dans cette maison.

En effet, Rodolphe Wuilbaut — qui est l’auteur de la pièce, est un grand ami des animaux. Tandis qu’il sirote son thé dans sa tasse à l’effigie de la comédie musicale Cats, il me raconte comment le texte est né. Écrite dans une période de soucis, Gang de chats est une pièce qui se veut pétillante et joyeuse. Une vraie comédie, qui doit redonner le sourire. Cependant, sous couvert de légèreté, l’engagement envers les bêtes a beaucoup guidé l’écriture, ne serait-ce que pour la décision de représenter des chats sur scène.

Histoire de chats de gouttière

La pièce commence avec Jack, justement. Du pacha d’appartement que j’ai rencontré, il ne porte que le nom. Le personnage de Gang de chats, lui, est un matou solitaire endurci par la vie dans la rue. Seul dans sa ruelle, il se suffit à lui-même et n’apprécie guère la compagnie. Cependant, cet Alceste félin va voir sa tranquillité bafouée par l’apparition de deux opportuns. D’abord Félix, chaton débordant d’énergie, peu au fait des codes sociaux et territoriaux de la ville ; puis Elizabeth, cheffe de gang peste et manipulatrice…

Une histoire de chats, donc, mais pas que. En effet, sans vouloir trop en dire, je soupçonne fortement les trois compères de nous livrer une comédie animalière qui parle assez bien de nous, humains. Détourner le message en changeant de contexte, et on ne le comprend que plus limpidement. Certainement que nous nous découvrirons donc des problématiques très félines au Carré 30…

Alis Guquet, Titouan Bodin et Rodolphe Wuilbaut

Alis Guquet, Titouan Bodin et Rodolphe Wuilbaut

Animaux sur plateau

C’est une chose qui m’a vraiment intriguée dans Gang de chats. Mettre en scène des animaux ? Je veux dire, pas façon Roméo Castellucci, mais dans le sens où Alis, Rodolphe et Titouan incarnent des bêtes. C’est rare, non ? En tout cas, moi, je ne crois pas avoir déjà vu ça, et ça me rend très curieuse. D’abord, par rapport à la manière dont ils ont dû investir leurs corps pour créer des personnages crédibles. Sans compter que les retours de spectateurs disent que c’est très réussi !

Pour cela, les comédiens ont fait appel à Emy Baulande, comédienne issue de l’Acting Studio, comme eux, pour du coaching corporel. À la mise en scène, Dorian Pillot, également ancien de l’école. Ensemble, ils ont mené un travail de corps poussé, pour trouver le chat en eux. Qu’il s’agisse de la démarche, de la dissociation des membres, pour parvenir à être détendus tout en ayant un seul membre en tension par exemple, rien n’a été laissé au hasard. Non seulement ils ont cherché la félinité mais, plus encore, chacun la sienne propre, adaptée à son personnage. Un travail compliqué, qui a obligé les trois comédiens à oublier un peu leurs réflexes humains.

De plus, grâce aux talents de scénographe de Titouan, Gang de chats possède un décor immersif dans la ruelle sordide. Recréer un environnement, c’était aussi ça l’objectif. Fait de bric et de broc, le décor composé d’objets de récup’ installe un cul-de-sac sinistre où la solitude de Jack fait son nid. D’ailleurs, pour plus d’immersion encore, les comédiens ont même été répéter dans une ruelle du Vieux Lyon pour se confronter à la réalité de la chose !

Une partie du décor, réalisée par Titouan Bodin

Une partie du décor, réalisée par Titouan Bodin

La cause animale

Vous vous en serez rendus compte en me lisant, Gang de chats est une pièce qui s’investit pour les animaux. Et ce, peut-être encore plus que vous ne le croyez. Je n’en dis pas plus que je n’en sais : moi-même j’irai entendre ce que ces chats ont à défendre au Carré 30. Subtilement mais sûrement, la comédie couvre un engagement réel et profond pour la cause animale, que portent plus spécialement Rodolphe et Titouan. Tous deux végans, ils sont sensibles à cette thématique très actuelle puisque le véganisme a de plus en plus d’audience, et veulent à leur manière faire que l’art ait sa part dans le combat.

À tel point que la compagnie souhaite développer des partenariats avec des SPA ou d’autres établissements dédiés aux animaux, pour que les spectateurs qui auraient été sensibilisés à la cause aient un contact direct avec des centres d’adoption…

Infos pratiques

Ça t’a donné envie ? Pour t’y rendre, voici toutes les informations utiles :
Gang de chats joue du jeudi 2 au dimanche 5 février au Carré 30
12 rue Pizay, 69 001 Lyon
Tous les soirs à 20H30 / Dimanche à 17H30
Réservations via le site du Carré 30 (ici) ou via Billetreduc ().

L’affiche du spectacle a été réalisée par Benjamin Verrier !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.