Après avoir passé la semaine à chercher et regarder des courts-métrages lyonnais ou tournés à Lyon pour vous en parler, je me suis dit que j’allais en sélectionner quelques-uns et les partager avec vous directement. J’ai choisi ceux qui m’ont le plus captivé, donc vous ne verrez pas vraiment de critique négative dans cet article.

Sans plus attendre, voilà les films que j’ai choisis pour vous !

En premier, j’aimerais vous parler de La Zone, ce court-métrage réalisé par Riwan Benamer, qui m’est tombé dessus alors que je zigzaguais sur le forum de l’ICMRA (Institut du Court-Métrage Rhône-Alpes) pour vous trouver des perles. Pour moi, il s’agit d’un bon film, la réalisation est très bien et le jeu d’acteur correct, un peu surjoué peut-être par Johann Morio. Je vais reprendre les mots du réalisateur pour vous en donner l’idée : « Si la cage rend l’animal fou, que ne fait-elle pas à l’homme », méditez là-dessus….

Le deuxième film que je vais vous présenter n’a rien à voir avec le premier. Ici, il s’agit d’un court qui a remporté le prix du court-métrage des Nuits de l’humour de Lyon. Le concours reposait sur trois contraintes : la ville de Lyon, le mot quenelle et un Héros. Les réalisateurs Aurélien Cavagna et Florian Cabaret ont su bien en jouer, sans compter sur la très bonne interprétation des acteurs Yann Guillarme, Jonathan Chiche et Mathieu Coniglio. C’est mon idée est donc très drôle, avec une réalisation simple et efficace.

C’est mon idée

Pour finir, dans un registre moins rigolo, le film Champagne d’Olivier Ducray nous fait vivre les dernières heures d’une vieille dame « attentive à son monde » et qui aurait aimé qu’on l’entende…

Ce film est très touchant et émouvant. Et que dire de la comédienne principale Jemmy Walker qui fêta ses 92 ans, un mois après la fin du tournage. Sur les trois que je vous ai présentés, ce film est peut-être celui qui m’a réellement bouleversé. Je vous invite donc à le regarder.

Champagne

Voilà donc ma sélection, j’espère qu’elle vous a plu. Néanmoins, il y a un dernier film dont j’aimerais vous parler, j’ai longtemps hésité à le mettre dans la sélection et puis je me suis dit qu’il a davantage la place d’un petit bonus. Il s’agit de Dé[Tra]bouler, ce court nous transporte avec dynamisme dans les traboules de la Croix-Rousse, je ne vous en dis pas plus et je vous laisse le découvrir.

 Dé[Tra]bouler

Je ne sais pas pour vous, mais il y a du talent dans la Ville des Lumières, malheureusement pas encore bien exploité…

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.