Comme chaque année à la même période, les 24 heures de l’INSA font leur grand retour avec de nombreuses têtes d’affiches qui savent ravir les Lyonnais.

Petite chronique de quelques-unes des surprises de cette année :

GRIEFJOY

Avec son premier album sorti il y a peu sur toutes les ondes, Griefjoy offre une expérience electro pop qu’on leur connaissait déjà sous le nom de Quadricolor, des sons tubesques mêlant la finesse et la maîtrise des arrangements. Plusieurs clips ont déjà envahi la toile de façon virale, tels que Touch Ground (avec en prime un remix du célèbre Yuksek) ou encore Feel dont l’univers graphique et cinématographique reste époustouflant.

ALEXIS AND THE BRAINBOW

On reste ici dans une ambiance electro pop, mais petite particularité du groupe, ils sont du coin, et chez Arlyo on aime les gens du coin ! Une voix british très marquée, des atmosphères évolutives qui sauront trouver une oreille attentive au sein du festival.

DARIUS

Que l’on pourrait renommer nouveau papa de la French Touch house. Darius, ce sont des mélodies et des harmonies simples, mais d’une efficacité redoutable. La house a réussi à conquérir le public lyonnais depuis bien longtemps, Darius saura redonner une nouvelle définition du genre aux plus férus.

GOLDFISH

Goldfish, c’est la touche groove de la soirée. Des claviers groovy, des voix soul, des 8-bits, Goldfish, c’est un univers à part entière que l’on retrouve dans les clips, à travers des dessins animés plus barges les uns que les autres.

Le festival aura lieu du 23 au 25 mai ! Venez nombreux !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.