JUSA ou l’art de se faire une place dans le monde (fermé) du graphisme lyonnais

par Arlyo Team

Yves Durif alias JUSA est l’un de ces nombreux étudiants fraîchement diplômés en arts appliqués, doués et motivés, et rêvant de projets, de création et de liberté. Pour Arlyo, il évoque ses difficultés à vivre de son art, mais aussi son avenir, qu’il construit peu à peu en oscillant dans plusieurs domaines artistiques.

Totem, JUSA

Totem, JUSA

Un garçon inspiré

Blast, Manu Larcenet (Tome 1)

Blast, Manu Larcenet (Tome 1)

Yves conçoit le dessin comme un exutoire mental qui le libère du stress, de la colère ou d’autres sentiments. Dans une démarche de détachement de ses enseignements académiques, le jeune graphiste dessine de moins en moins le réel, préférant coucher sur papier « ses rêves, sur lesquels il vient broder en puisant dans ses sources d’inspirations ».

Le meurtre d'Abel par Caïn, gravure de la Bible, Gustave Doré

Le meurtre d’Abel par Caïn, gravure de la Bible, Gustave Doré

Parmi ses grands inspirateurs, on compte Manu Larcenet et sa BD Blast (Editions Dargaud, 2009) en noir et blanc, qui jongle entre rêve, hallucinations et scènes surréalistes. Au-delà, ses dessins se nourrissent d’influences tribales – il nous confie avoir eu une révélation lors de sa première visite au Musée des Arts Premiers du Quai Branly (Paris) – mais aussi de l’influence des célèbres gravures de Gustave Doré ou encore d’Hans Holbein. Passionné d’histoire, Yves Durif réutilise de nombreuses représentations dans les peintures et fresques du Moyen-Âge. Au croisement de ses inspirations, il produit des illustrations pleines de nuances et de symboles qui attirent le regard et l’intérêt.

« Une brindille au milieu d’un vaste champ »

La réunion, JUSA

La réunion, JUSA

Yves Durif n’est malheureusement pas le seul à produire un travail singulier et de qualité. Il n’est pas non plus le seul à vouloir se faire une place dans le monde du graphisme et de l’illustration. De plus en plus d’étudiants fraîchement diplômés sortent des écoles avec un bagage culturel et artistique solide.

Mais vivre de son talent relève en réalité du chemin de croix.
Avec une illustratrice pour mère, il connaît bien les travers du métier et sait qu’il faut être patient et croire en soi pour décrocher des contrats, réaliser des projets mais surtout pouvoir être libre de choisir ses projets.
Lyon et ses alentours constitue pourtant un bassin dynamique dans le monde de l’art, de l’illustration, du design ou encore du graphisme. Il y a de nombreuses entreprises, beaucoup de projets mais trop de jeunes diplômés doués.

Idées noires, JUSA

Idées noires, JUSA

L’un des atouts qu’il évoque pour percer est d’être polyvalent, d’être capable de décliner l’illustration dans plusieurs domaines, parfois moins conventionnels comme le tatouage, les livres numériques ou encore le street art, mais tout autant prometteurs.

Le choix de l’alternatif

Street art, JUSA

Street art, JUSA

Le jeune graphiste, qui aujourd’hui poursuit des études en licence pro Image & Son, continue à cultiver cette polyvalence et son talent. Il touche un peu à tous les domaines et enchaîne les petits projets alternatifs, qui lui permettent peu à peu de se faire un nom, de se faire une place dans un monde difficilement accessible.

Sumac Dub, Le jardin de Lucy (graphisme by JUSA)

Sumac Dub, Le jardin de Lucy (graphisme by JUSA)

Dans l’attente d’un poste dans une agence ou d’un lancement en freelance dans l’illustration ou le tatouage, Yves Durif accumule les collaborations éclectiques comme la couverture de l’album réalisée pour son ami Sumac Dub Le Jardin de Lucy. Un projet qui va se poursuivre avec la sortie d’un EP, qui lui demandera de réaliser des visuels, des t-shirts ou encore des clips.

D’autres projets sont en construction, notamment à Saint-Étienne où une exposition autour du street art est prévue. Il réalise également en ce moment une fresque pour un restaurant lyonnais (« La table de Marius ») en collaboration avec un ami graphiste. Enfin, il réalise des envies individuelles, comme l’illustration des Contes de Grimm prévue en 2016. À cela s’ajoutent des projets de voyages, dans le but de se nourrir de nouvelles sources d’inspiration.

Ben Klock, JUSA

Ben Klock, JUSA

JUSA sur les réseaux sociaux : Tumblr, Facebook 

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.