La kizomba : Cette samba qui nous vient de l’Angola

par Arlyo Team

Direction le Cabana Café pour découvrir la Kizomba par le biais d’un cours de danse donné, tous les mardis soir au Cabana Café (Lyon 1er), par Pauline Lanchon et Joao Mbala. La kizomba est une danse née en Angola où elle est largement pratiquée.

La Kizomba, comment danser ?

Pas de base homme Kizomba

Lors de ce cours, on a vu notamment le pas de base et le reco. Le pas de base ressemble à une marche sur place. C’est un pas déséquilibré en trois temps avec un arrêt sur le troisième temps. On commence par soulever la jambe gauche puis droite et on finit sur la gauche. Ensuite, on recommence du début, soit gauche, droite, gauche, arrêt, gauche, droit, gauche, etc. L’homme commence avec la jambe gauche et la fille avec la droite.

On a continué avec le reco ou Ida e Volta signifiant aller-retour. On a avancé de trois pas en commençant par le pied gauche pour les hommes et le droit pour les femmes. Sur le troisième pas, on a ramené le pied en arrière à hauteur de l’autre pied tout en gardant le poids du corps sur celui-ci avec le même écartement de jambe cela s’appelle la marca. Ensuite, on a fait le retour à l’identique en commençant par le pied marqué. Cela nous fait donc pour l’homme ; avance : gauche, droite, gauche marquée ; recule : gauche, droite, gauche marquée.

Sortie fille Kizomba

On a enchaîné avec une sortie femme (Saida da mulher) et homme (Saida do homem). On a reculé d’un pas, on a transvasé son poids du corps sur l’autre jambe puis on a fait un pas en avant. On s’est retrouvé légèrement de biais par rapport à son partenaire. Pour revenir en face-à-face, on a réavancé d’un autre pas avec une marca. On a clôturé l’enchaînement par un demi-tour appelé volta. On a d’abord vu tous ces pas en solo puis en duo et on changeait souvent de partenaire.
La principale différence avec la salsa est la posture du corps qui est vraiment plus proche. En effet, le haut du buste est collé à son partenaire qui est en face. Les femmes se retrouvent donc légèrement cambrées. Du fait de ce rapprochement les pas sont plus petits, il faut donc une grande précision dans les déplacements des jambes. La danse est lente ce qui pour moi était le plus difficile à faire, ralentir.

 

Kizomba Wonderful avec Pauline Lanchon et Joao Mbala – teaser par François TIMOUR.

La Kizomba, qu’est-ce que c’est ?

La kizomba est au départ un genre musical dérivé du Semba. La semba Angolaise ne doit pas être confondue avec celle qui est d’origine brésilienne. La semba est une danse de couple enjoué où l’espace de danse est très petit à l’inverse la samba brésilienne peut-être dansée en solo ou en couple et l’espace est plus grand. Kizomba désigne le mot fête en Kimbundu langue de l’ethnie de Bantu. La kizomba désigne aussi la danse angolaise allant avec la musique. Elle se décline en plusieurs catégories avec notamment, la Kizomba au sens strict, le Ghetto zouk, le Cabo love et la Tarraxinha. Elle est caractérisée par un haut du corps fixe et le bas du corps dynamique. Les mouvements sont plutôt petits et l’espace de danse du couple est le plus proche possible. Les pas de bases sont identiques en kizomba et en semba, néanmoins la kizomba est une version plus simple de la semba. La kizomba s’est développé dans les pays tels que Guinée-Bissau, Cap-Vert, Mozambique ce qui en découle trois styles : un style angolais, un style capverdien et un style portugais. On trouve aussi une variante la Roda issus de la Rueda des casinos. La kizomba a fait son apparition en Europe il y a quelques années avec son arrivée au Portugal.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.