Tropical Storm 2 au Ninkasi Gerland

Quand l’entrée est libre au Ninkasi, l’attroupement ne se fait pas attendre. Résumons les faits. La chaleur était au rendez-vous et le public aussi. Proche du style, l’exercice de la soirée était de faire migrer la foule des températures fraîches de la terrasse jusqu’à une salle assiégée sous le signe des tropiques.

 

 

Edition des tropiques

Proposée par Schültz de la Touche Française, l’entame de la soirée a mêlé le dancehall, le dubstep, et l’électro au funk. Le genre émergent du Tropical Bass et ses influences tropéziennes redonne vie à la génération disco funk et revitalise la tendance groove.

Les curieux se sont vus annoncé l’entrée en scène du lyonnais Djekill, de son acolyte et de l’imposant Killa Sound Massive pour une représentation clinquante disponible en téléchargement libre ici. Les adeptes du Dancehall accompagneront l’hôte de la soirée en hurlant à tous les refrains.

DJ Teesme et le MC Ousmane D-Grio ont fait monter la chaleur et renverser les esprits. Ambianceur de haut vol, sa grosse voix n’incitait qu’au déhanchement. Le lancement des jeunes anglaises était gentiment confirmé.

 

 

Tempêtes et surprise

Elles sont anglaises et  approuvées sur leur Terre. Seul leur show vaudra le plébiscite. Pourtant soignées, elles ont à elles deux une apparence du tonnerre. Lady Leshurr et Paigey Cakey nous ont présenté une démonstration sexy de flow tempétueux.

Morceaux attitrés et présence surprenante, la paire anglaise s’est produite sur des Face B1 osées, des inédits, du beatbox et en a capela. Égalitaires et très peu transitives, les ahurissantes ont précédé la surprise.

La surprise était rennaise et familière aux amateurs de l’Etat Critik Krew et des battles de Mc’s. Vedette de la première édition, Kenyon est revenu mettre les points sur I, les enfants au lit et phraser à tous les temps.

En a capela, sur un beat ou en improvisation, il a affirmé son talent de débiteur atypique. C’est après un show décontracté et en osmose avec le public, que le rennais a laissé place à Schültz et DJ Teesme. Une invitation à flâner sur le dancefloor, que nous n’avons pas pu refuser.

 

 

1 reprises

Photo :

© Robin Bharaj

© Cosmic Hip Hop

© BuzzMag

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.