AfroMundo 

AfroMundo est une association dont les valeurs sont de proposer plusieurs danses qui ont toutes des racines africaines. On peut y trouver des danses traditionnelles, urbaines ou contemporaines. Dans la continuité de leurs valeurs, la musique avec des percussionnistes et le chant sont même de la partie, puisque dans la danse africaine ces trois arts sont indissociables.
Les objectifs d’AfroMundo sont la mixité des danses, de suivre les danseurs dans leurs progressions et d’avoir une diversité d’approches, surtout dans la tradition et dans les styles. Le comité réalise son but dans deux studios qu’il propose aussi de louer à d’autres associations.

On se balade donc dans les origines africaines avec les cours de danse :
• L’Afrique : la danse africaine ; l’afro-rythme ; l’afro contemporain ; l’Afrique de l’Ouest et centrale ; la danse orientale ; le sabar ; la danse d’inspiration africaine ; la danse congolaise.
• L’Amérique et les Caraïbes : le bèlè de Martinique ; la capoeira ; l’afro-cubain ; la danse brésilienne ; le hip-hop ; le Krump ; la salsa cubaine, la Zumba ; le ragga NSA.
On trouve également de la danse corporelle et de conscience avec le Body-Mind Centering, le kundalini yoga et le Nia. De plus, des cours réguliers de percussions sont dispensés. Les enseignements concernent tout le monde, qu’on soit adulte, adolescent ou enfant.

L’association propose notamment des ateliers de découverte pendant les vacances et des ateliers parents-enfants.
Elle organise aussi des stages, avec par exemple le stage Wemilere signifiant « fête » en langue yoruba. Il a la particularité d’inviter des percussionnistes, des danseurs et des chanteurs en même temps. C’est donc une réunion entre amateurs et professionnels qui a pour désir le partage de leurs arts dans une ambiance conviviale.

 

Laïus sur le sabar

Yama WADE – Le Sabar

Yama Wade – Le sabar

Le sabar désigne autant un instrument de percussion qu’un style de musique, qu’une danse sensuelle ou qu’une fête traditionnelle, au Sénégal et en Gambie. Cette danse se pratique en général en solo, sur place, et ne dure que quelques secondes étant donné l’importance de l’énergie demandée. La danseuse regarde toujours vers le haut sauf pour changer de tempo.

Le sabar est une danse constituée de sauts qui a peu de rapport au sol, en trois parties : la préparation, la montée et la descente.
1. La préparation repose sur des déplacements latéraux jambe ouverte puis fermée en bougeant le buste et avec le poids du corps passant d’une jambe à l’autre.
2. La montée comprend, notamment, le saut commun à toutes les danseuses. On y trouve le saut jambes tendues et fléchies. Il n’a pas pour but de s’élever verticalement, il utilise ainsi très peu d’élan. Les danseuses ne dansent pas pied à plat puisque le talon est légèrement décollé. La posture de départ où la partie supérieure du corps est en arrière permet une mobilité dans les jambes et les bras. Ce sont les genoux et les coudes qui dirigent le mouvement, ceux-ci sont pliés à moitié. Pour le saut, un bras reste plié, mais l’autre accompagne l’impulsion.
3. Le pas de sortie, qui peut se faire ou non, compte plusieurs pas spécifiques, en particulier celui où la danseuse reprend avec ses pieds le rythme.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.