Aviez-vous déjà remarqué que les stations de métro étaient de véritables musées d’art ? Dans la précipitation, au cœur de la foule, face à la peur d’arriver en retard ou la hâte de rentrer au plus vite, on passe devant certaines œuvres sans même s’en rendre compte.

En effet, certaines œuvres du métro lyonnais sont plus difficiles à repérer que d’autres. On ne peut pas rater Complément d’image, l’ouvrage de Victor Bosch situé à la station Gare de Vaise, où d’énormes turbines prennent place au milieu d’un patchwork de photos en noir et blanc, ou encore les vitraux de René-Maria Burlet qui se trouvent Place Guichard.

métro

Mais il y a des réalisations qui, bien qu’imposantes, peuvent nous échapper si l’on ne regarde pas attentivement autour de nous, car leur emplacement est plus subtil. C’est le cas de La Danse de Josef Ciesla, nichée entre deux murs à la station Hôtel de Ville en face de l’escalator menant au métro C. Cela implique donc de regarder droit devant soi et non de contempler le sol, comme nous le faisons si souvent.

SONY DSCLa Danse – Josef CIESLA – 1978 – Station Hôtel de Ville

L’Art Métro

Cette exposition souterraine a été mise en place par le SYTRAL dans le but d’offrir de nouvelles perspectives à la création en faisant entrer l’art dans un lieu plutôt insolite, la station de métro. Un lieu de passage important, qui permet donc une large visibilité. Une initiative qui permet aux personnes passant la plus grande partie de leur journée dans les transports en commun un moment agréable, où elles ont la possibilité d’admirer des créations toutes plus originales les unes que les autres. Les stations de métro disposent également d’un avantage non négligeable par rapport à certaines galeries d’art : elles sont capables d’accueillir des œuvres gigantesques (comme celle ci-dessous qui occupe la totalité du mur, soit une longueur de cinquante-six mètres) !

SONY DSCRive de la planète – Patrick RAYNAUD – 2000 – Station Place Jean Jaurès

Ce qui est sûr, c’est que la réputation de Lyon en tant que ville culturelle et artistique est parfaitement entretenue grâce à ce projet audacieux. Au-delà de ça, l’Art métro apporte de la couleur à un lieu plutôt terne. Il éveille la curiosité et l’enthousiasme du plus grand nombre. En résumé, le métro lyonnais permet à ses usagers de voyager, dans tous les sens du terme. Et vous, quelle est votre œuvre de métro préférée ?

SONY DSCInstallation de Jean-Philippe AUBANEL – 2000 – Station Valmy


Edit le 09/07/2016

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.