Après le succès correct de Case départ, Fabrice Eboué revient avec Le Crocodile du Botswanga. Une comédie déjantée qui nous parle de football, de dictature et de manipulation. Enfin, surtout d’un dictateur (qui connaît mieux ses crocodiles que le prénom de ses enfants) et de traîtrise… je n’en dirais pas plus.

 Pour ce film, Fabrice Eboué fait appel donc à son acolyte Thomas Ngijol pour jouer le rôle dudit dictateur. Un rôle qu’il s’est approprié et qu’il interprète très bien. En dehors de lui, nous pouvons voir que d’autres membres du Jamel Comedy Club font des apparitions, comme Claudia Tagbo, Amelle Chahbi ou encore Issa Doumbia. Pour le reste des acteurs, il y a le jeune Ibrahim Koma que l’on a pu découvrir dans plusieurs séries (Alice Nevers, Sous le soleil de St-Tropez ou Central nuit), mais aussi dans La Cité rose. On compte notamment Franck de La Personne, éternel second rôle, qui avait aussi joué dans Case départ et l’excellent Etienne Chicot.

 Fabrice Eboué nous montre ici encore ses talents, de scénariste et de réalisateur. Un humour parfois noir, des punchlines bien placées et sans langue de bois, comme à son habitude. De plus, il progresse, le long-métrage est bien meilleur que Case départ, on est rapidement dedans, il démarre bien moins lentement.

 Je parle beaucoup de Fabrice Eboué en tant que réalisateur, scénariste… Mais il a lui aussi joué dans son film, et il a très bien fait, avec un personnage sournois et imbu de lui-même, qu’il interprète comme personne. La seule question que je me pose est pourquoi tous ses personnages se ressemblent-ils ? Déjà dans Case départ, mais aussi dans Inside Jamel Comedy Club, Fabrice Eboué ferait-il une autodescription inconsciente ? Quoi qu’il en soit, il aime ce genre de personnage et le montre bien !

Je tiens aussi à citer le nom du deuxième réalisateur de cette production, Lionel Steketee, qui était déjà coréalisateur pour Case départ. Il a notamment été premier assistant réalisateur pour de nombreux films tels que Fatal, Lucky Luke ou alors Le Pacte des loups.

Pour finir, un film drôle et qui a pour ambition de l’être. Je le conseille à ceux qui aiment l’humour de Fabrice Eboué et le déconseille donc a ceux qui le détestent… Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j’ai beaucoup ri.

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.