Traditionnellement, on utilise le cuir pour créer des blousons de rockeur, des ceintures ou encore des gants. Mais ce que nous vous proposons de découvrir maintenant, ce sont les ravissants bandeaux en cuir de la marque lyonnaise La Rumeur Blonde.
La créatrice répond au nom de Manon Andrieu. En 2011, à peine sortie d’Esmod, la célèbre école de formation des stylistes et créateurs située non loin du Parc de la Tête d’Or, elle se lance et crée sa marque La Rumeur Blonde. Puis, deux ans plus tard, elle ouvre sa propre boutique rue Romarin.
rumeurblonde10bSa spécialité, ce sont les bandeaux – ou headbands, pour employer le mot anglais, largement répandu depuis quelques années. « Il s’agit d’un accessoire pas si courant, explique Manon, mais il est de plus en plus à la mode. »
En effet, on en trouve de tous les genres, de toutes les couleurs et de toutes les matières. En ce qui la concerne, Manon a choisi de travailler le cuir. Et pas n’importe lequel : uniquement des cuirs de très bonne qualité. « Le cuir est une matière belle et noble. Elle est agréable à travailler, car elle n’est ni trop rigide ni trop souple. On peut en faire ce que l’on veut. »
D’ailleurs, Manon ne se prive pas de faire subir au cuir toutes les transformations possibles et imaginables : elle découpe, pince, colle… Puis, pour donner un aspect plus précieux à ses créations, elle l’associe au tissu ou au métal.
De la forme très graphique surplombant le bandeau à la double-chaînette en or, il y en a vraiment de tous les styles. On peut d’ailleurs s’en faire créer un sur-mesure, spécialement adapté à une tenue particulière, pour un mariage par exemple.
Enfin, le grand avantage de ces bandeaux est leur confort. Souvent, les bandeaux sont désagréables à porter : soit ils sont trop serrés, soit pas assez et tombent. Manon a donc inventé un élastique réglable, comme une bretelle de débardeur. On peut donc avoir un bandeau qui nous va parfaitement.
Pour finir, Manon Andrieu crée aussi des bijoux en cuir, ainsi qu’un peu de maroquinerie. Vous pouvez explorer tout cela sur son site Internet.

Comme souvent, nous ne nous arrêterons pas là : voici désormais d’autres créateurs lyonnais qui travaillent le cuir de différentes manières.

Tout d’abord, la marque Scart. Parmi les pièce-phares, on trouvera de gros bracelets composés d’une multitude de petits lambeaux de cuir de couleurs différentes : des bijoux plutôt classiques et d’un style assez androgyne. On rencontrera aussi d’autres bijoux plus fantaisie, ou encore des sacs et porte-monnaie en cuir noir, très sobres et élégants. Les créations Scart se vendent à la boutique de créateurs Les ARTpenteuses, située rue Romarin, juste en face de la boutique La Rumeur Blonde.

Parlons maintenant d’Art Peaux, un atelier-boutique très traditionnel existant depuis 1984 et situé rue des Trois Maries dans le Vieux Lyon. On y achète principalement des chaussures, plus colorées les unes que les autres : il y a déjà beaucoup de choix en magasin mais l’artisan propose d’en fabriquer sur-mesure, pour des questions de pointures, de coloris, ou de pieds nécessitant une attention particulière. Divers sacs ou ceintures en cuir sont aussi en vente.

mazatl2La dernière marque que je citerai est Mazatl. Créée en 2012 par la créatrice Caroline Mayen, elle est principalement orientée maroquinerie. L’idée est de faire transparaître dans les sacs et portefeuilles qu’elle crée l’interaction entre le milieu naturel et l’environnement urbain. Je ne vous cache pas qu’ils sont de haute qualité et qu’il faut compter pour un produit plusieurs centaines d’euros.

Pour conclure, disons que le cuir reste une matière appréciée, chic et assez onéreuse, qu’on ne s’offre pas forcément tous les jours, mais qui peut faire l’objet d’un très beau cadeau !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.