Au départ, le goban* est vide et on va pouvoir procéder au fuseki. Noir et Blanc s’affrontent dans une bataille qui promet d’être intense, où on ne verra pas de zokusuji. Les ishi sont placées consciencieusement, une à une. Il faut dire qu’on est ici devant de grands sensei. Après quelques heures de lutte acharnée, un audacieux shobute et tout bascule. Yose. Si tout ceci s’apparente à des chinoiseries pour vous, laissez-vous guider vers une petite initiation au jeu de Go.

Tout d’abord, un peu d’histoire. Le jeu de Go ( ou igo ou wéiqí) est l’un des plus anciens jeux de stratégie connu. Les légendes rapportent son origine en Chine entre le deuxième et le troisième millénaire avant notre ère. Mais la première occurrence écrite du jeu remonte au 8e siècle avant J-C dans les Annales des Printemps et Automnes, chroniques de la Chine antique. Le jeu n’a alors cessé de croître pour atteindre une importance capitale dans l’Asie orientale. La Chine, la Corée et le Japon en font une institution : il est tantôt pratique réservée à l’aristocratie, tantôt art sacré aux côtés de la peinture, la musique et la calligraphie, parfois apprentissage des techniques de guerre… Si bien que les plus grands maîtres de Go accèdent à des fonctions ministérielles ! Il faudra attendre le 19e siècle pour que le jeu de Go se démocratise en Europe. Le premier club est créé en 1895 par des officiers de la marine austro-hongroise et la première revue naît en 1909.

Les règles, ensuite. Bien qu’il ne soit pas extrêmement compliqué de l’appréhender, le jeu de Go demande énormément de pratique pour se perfectionner. Deux joueurs s’affrontent sur un plateau, le goban, qu’ils vont remplir pierre par pierre, de couleur noire ou blanche. Le but est de former des territoires en liant entre elles les pierres sur les intersections du goban afin d’occuper le plus d’espace possible. La partie se termine lorsqu’il n’y a plus de coups intéressants à jouer, et on compte alors les intersections encore libres à l’intérieur des territoires occupés.

Maintenant, où peut-on jouer au Go ? Il faut savoir que Lyon a sa communauté de joueurs du jeu ancestral chinois ! Elle se retrouve dans le cadre du Go club Lyon Shinogi, et propose notamment des rendez-vous hebdomadaires. Lorsque vous serez expert, vous pourrez même tenter de remporter le tournoi international de Go de Lyon, dont la prochaine édition se déroule en octobre 2014. D’ici là, vous pouvez dès la fin de la lecture de cet article vous entraîner en ligne sur KGS ou sur IGS .

* Si vous voulez connaître les tenants et aboutissants de tous les mots de ce paragraphe, ça se passe ici .

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

1 Commentaire

serge 26/03/2014 - 08:27

Comprendre la genèse du Go Français;
https://www.youtube.com/watch?v=klW4bjM-H-s

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.