La semaine dernière, ArlyoMag a été reçu par le directeur général de l’opéra de Lyon, Serge Dorny. Lors de notre entrevue, il nous avait confié son projet 2015 de faire un grand opéra de rue avec des circassiens. Cette semaine, on a donc décidé d’imaginer à quoi pourrait ressembler ce projet.

Le cirque :

913644_3_09b7_l-acrobate-russe-denys-tolstov-du-cirque-du_8a39926069de0c752e11b176969d78f3Pour commencer, « circassiens » désigne les artistes de cirque, ainsi on est en mesure de dire, sans trop se tromper, qu’il y aura du cirque. Mais quels artistes ? Des dompteurs, des acrobates et un Monsieur Loyal… Pour les animaux, leur recours nous paraît risqué, car une logistique importante devrait alors être déployée, néanmoins cela aurait été un hommage à Lyon qu’il y ait des lions.

L’opéra :

téléchargementCe sera un opéra, on y trouvera, sans se méprendre, des musiciens et des chanteurs. Les chœurs peuvent être composés d’un solo ou d’un ensemble, on voit davantage un ensemble pour que les voix aient plus de portée. Cependant y aura-t-il des danseurs ? Le corps de ballet de l’opéra en fera-t-il partie ? On est tenté de dire que cela serait un bon choix. Le ballet amènerait un côté léger et doux, et le cirque un côté plutôt dynamique et performeur. Le mélange des deux se compléterait bien. On voit bien des acrobates exécuter des figures sur une structure en hauteur, pendant que les danseurs font la même chose au sol. On peut évoquer des danseurs suspendus dans les airs en exécutant une chorégraphie.danseuse 1
Quelle histoire l’opéra va-t-il raconter ? Cela peut être une histoire d’amour, un drame, l’histoire de l’opéra en lui-même, à moins qu’il n’y en ait pas. Il vaut mieux qu’il y ait une histoire pour que le public soit intéressé, captivé et enthousiasmé par le spectacle.

La rue :

scène 1Cet opéra se déroulera dans la rue, ce qui n’est pas commun, mais où cela peut-il se passer ? Sur une place certainement, l’opéra va-t-il déambuler ou rester statique ? Pour des questions de praticité, on penchera pour qu’il demeure statique. Y aura-t-il un montage d’une scène ou non ? La sonorité ne sera pas la même que dans une pièce, les sons vont avoir tendance à se dissiper, quelle solution ? Un micro avec des enceintes ou un endroit entouré par des habitations qui feront office de résonance. Y aura-t-il un chapiteau de cirque ? Difficile de l’envisager, car l’annonce aurait été le cirque de rue avec un opéra et non l’inverse, en revanche cela se révélerait adapté pour la sécurité des artistes de cirque. Eh oui, il est indispensable de prendre les précautions nécessaires pour éviter tout risque, donc il y aura surement des filets et des filins de sécurité.

Notre vision :

Pour finir, notre vision de la chose est un opéra se situant sur la place Bellecour, avec juste un parquet. Un Monsieur Loyal présentant le spectacle avec des trapézistes, des acrobates, des jongleurs, des équilibristes, un clown et le corps de ballet, tout ceci synchronisé par la musique et les voix. Le tout dans des costumes du 17e siècle dans le style des théâtres burlesques.

Et vous qu’imaginez-vous ?

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.