Le self shot, ou selfie pour les intimes, est une pratique démocratisée par l’avènement des objectifs à l’avant des téléphones portables. Il s’agit de se prendre soi-même en photo, seul ou accompagné, et de partager aussitôt ledit cliché via les réseaux sociaux, mms ou autres snapchat. Apogée du narcissisme ou nouveau mode d’expression ? Ne nous leurrons pas, le phénomène n’est pas nouveau : de la photo prise devant son miroir à l’autoportrait des plus grands peintres, le selfie a déjà fait ses preuves bien avant de s’appeler ainsi. Mais pourquoi le mot de l’année 2013, élu par les Dictionnaires d’Oxford, fait-il aujourd’hui tant parler de lui ?

S’il ne fallait retenir qu’un adjectif pour le définir, ce serait universel. En effet, tout le monde (ou presque) a déjà pris une photo de lui-même : de l’adolescente désinhibée dans sa salle de bains aux plus grandes stars du showbiz qui tweetent illico leur portrait à des hordes de fans avides. Tant et si bien que le selfie apparaît désormais comme un outil indispensable de communication, permettant alors de paraître aux yeux de tous comme le commun des mortels. Il n’est donc plus rare de voir des papes, des célébrités ou des politiques inonder nos champs médiatiques d’images les représentant dans leur vie de tous les jours.

Aussi, les artistes n’ont pas attendu que le phénomène se meure pour proposer leur propre vision du selfie. Au point que du 17 au 20 octobre 2013 s’est déroulé The National #Selfie Portrait Gallery, la galerie nationale du selfie. Dans le cadre du salon de l’image artistique contemporaine de Londres, cette exposition rapportait le travail de 19 artistes explorant l’authenticité, la personnalité et l’expressivité inhérente au self shot. Mais Lyon n’est pas en reste quand il s’agit de selfie. Ainsi, on a pu voir lors de la dernière édition de la Biennale la performance crée par Xavier Cha, intitulée « Disembodied Selfie », où un acteur, Mehdi Berkouki, se prend en photo de plus en plus dénudé à coté des œuvres d’arts exposées. L’artiste entendait par là explorer les dimensions psychologiques et sexuelles du selfie.

Quoi qu’il en soit, simple phénomène social ou expression intime et profonde de soi, nul doute que le selfie a su conquérir un monde où l’image est reine.

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.