Le streaming, l’avenir du jeu vidéo et de l’ordinateur ?

by Vincent Bonnal
0 comment

Le streaming fait partie intégrante de nos vies quotidiennes. Il est un incontournable d’Internet et nous procure très souvent des heures de divertissement a priori sans limites.

Le streaming : qu’est-ce que c’est ?

Le streaming vient du mot anglais stream qui se traduit par « flux » ou « courant ». Il repose en un principe simple : regarder une vidéo ou alors écouter une musique sans avoir à les télécharger au préalable.

Le streaming se généralise vers les années 2000 grâce aux différentes plateformes de streaming comme Youtube ou Dailymotion. Avec ces sites, il devient possible de lire un fichier au fur et à mesure de sa diffusion sans devoir attendre (si vous êtes propriétaire d’une connexion convenable, bien entendu).

Selon une étude de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), le streaming vidéo représenterait quasiment 90 % du trafic Internet mondial. C’est dire l’importance que cette nouvelle forme de consommation des médias a prise dans notre vie.

Cependant, le streaming ne s’arrête pas à la diffusion de vidéo ou de musique. Il sera bientôt possible avec le Project xCloud de Microsoft et le Project Stream de Google de consommer ses jeux vidéo de manière semblable, sans les télécharger ni les installer !

Mieux encore, l’ordinateur en streaming s’avère d’ores et déjà disponible ! C’est le cas de Shadow, l’ordinateur gamer en ligne de la compagnie française Blade. Plus de problèmes d’obsolescence de vos composants : avec une simple application, votre ordinateur se transforme en un monstre de technologie grâce aux datacenters (centres de données) de la firme.

Le logo de Shadow, l’ordinateur en streaming par Blade

Une bibliothèque quasi illimitée à votre disposition

Le plus grand intérêt du streaming réside bien entendu dans la mise à disposition d’une bibliothèque de contenus absolument foisonnante, accompagnée généralement d’un système économique très accessible.

Netflix, le géant du streaming, propose par exemple (pour un prix relativement modique et en accès instantané) une vidéothèque gigantesque calibrée pour tous les goûts.

Le fait de ne pas avoir à télécharger un quelconque fichier confère aussi un avantage non négligeable, car les risques d’infecter de virus votre machine sont inexistants et l’opération permet de plus un remarquable gain de temps.

Si Microsoft et Google s’inspirent un tant soit peu de l’entreprise californienne de streaming, le service qu’ils offriront avec Project Stream et Project xCloud aboutira sans aucun doute à un franc succès.

Cependant, le streaming et l’adhésion aux divers services liés à ces entreprises ne se révèlent pas exempts de danger. En effet, les informations confidentielles des clients constitueront toujours une source d’enrichissement au profit de grands groupes à but commercial.

Attention à vos données personnelles !

Si en lui-même le streaming ne se montre pas dangereux, en revanche le partage de vos informations personnelles (numéro de carte bleue, adresse, nom, âge, etc.) l’est.

Ce partage de données représente un risque pour les utilisateurs, qui sont supposés être renseignés sur ce que les entreprises comme Netflix, Facebook ou encore Google peuvent faire avec des informations privées monnayables.

Un immense scandale a entaché la réputation de Facebook en 2018. Le réseau social le plus connu de ce début de millénaire s’est permis de dévoiler les renseignements de ses utilisateurs, et même d’internautes n’employant pas leur site, à Cambridge Analytica, une société de publication stratégique politique américaine.

Bien connue pour avoir travaillé sur la campagne présidentielle de Ted Cruz, sénateur du Texas, puis de Donald Trump, Cambridge Analytica a effectivement acquis ces éléments afin d’influencer les campagnes électorales américaines à partir de 2014.

Malheureusement, vos données ne s’exposent pas qu’à la seule menace de l’appropriation par ces groupes peu scrupuleux.

Le hacking, un fléau numérique

En effet, la pratique du hacking (le piratage informatique) constitue également un problème omniprésent : certains individus malveillants ou parfois des États commanditaires en veulent à vos informations confidentielles.

Ainsi, la firme japonaise Sony a subi à plusieurs reprises des piratages informatiques dont le but était de s’accaparer les renseignements des utilisateurs et de déstabiliser le géant de l’audiovisuel asiatique.

Par exemple, les données bancaires de plus de 77 millions d’utilisateurs se sont tout de même retrouvées dans la nature en 2011, lors du hack du PlayStation Network, le service en ligne des consoles de Sony.

Puis, en novembre 2014, la branche américaine Sony Pictures Entertainment se révèle à son tour la cible d’un piratage massif de ses banques de données, opéré semble-t-il par la Corée du Nord, en représailles de la sortie prochaine de leur film L’Interview qui tue (mettant en scène le chef d’État nord-coréen de façon peu glorieuse).

Affiche originale de L’Interview qui tue, réalisé par Seth Rogen et Evan Goldberg, distribué par Sony Pictures Entertainment.

 

Mais alors, que faire ?

Que ce soit le Project xCloud de Microsoft ou encore l’ordinateur Shadow de Blade, le streaming n’est pas en lui-même en cause et il ne faut pas s’inquiéter outre mesure.

Ces différents services que fourniront Google et Microsoft (et ce que propose déjà Blade) paraissent extrêmement intéressants, et pourraient bel et bien représenter une révolution dans notre manière de consommer le jeu vidéo.

Quoiqu’il existe des risques pour les informations personnelles des utilisateurs, il ne faut pas abandonner Internet et le streaming pour autant. Ils fourmillent de films, de séries, de musiques et de jeux de qualité, et il s’avérerait dommage de passer à côté.

Le meilleur moyen de s’en prémunir reste encore de s’informer et d’être conscient de ces dangers. Internet n’est pas un réseau toujours sécurisé, mais demeure une invention formidable placée au service de ses utilisateurs.

Voici deux articles des sites Internet du quotidien Le Monde et du Huffington Post si vous voulez vous renseigner au mieux sur ces singulières affaires :

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/18/comment-une-entreprise-proche-de-la-campagne-de-trump-a-siphonne-les-donnees-de-millions-d-utilisateurs-de-facebook_5272744_4408996.html

https://www.huffingtonpost.fr/2014/12/17/the-interview-sony-coree-nord-piratage_n_6344242.html

Surfer informé, c’est surfer en sécurité !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.