Danser exige de puiser toujours plus profondément en soi-même. Lors d’une période intense de création, il arrive alors que l’on se retrouve à sec.

Voici quelques astuces pour continuer à danser et à faire fleurir vos idées ! Si votre porte-monnaie est aussi à sec, pas d’inquiétude : toutes les propositions sont à prix mini.

Commencez par visiter ces quelques endroits…

Les Subsistances : un laboratoire de création et d’expérimentation qui pratique le tarif unique à 8 €. Bonus : les Workshop’brunch, où vous pourrez travailler de nouvelles techniques et énergies avec des artistes de tous les horizons.

On ne présente plus la Maison de la Danse, passage obligé pour tous les passionnés. En revanche, ce que l’on sait moins, c’est qu’en dernière minute la place est à 8 €. Pas mal pour un besoin urgent de se vider la tête !

L’Opéra : non, ce n’est pas que pour les bourgeois ! Avec le Pass Jeune, vous avez droit à 50 % de réduction sur une grande majorité de spectacles. Bien pour (re)voir les grands classiques ou les dernières pièces à la mode.

Tentés par une petite virée en tram T2 ? L’Espace Albert Camus (à Bron) accueille des créations sorties des sentiers battus, et le tarif jeune/intermittent/RSA est plus ou moins de 10 €.

Pour les événements alternatifs, n’hésitez pas à ramasser tous les prospectus, programmes et flyers déposés dans les cafés, bars, universités, salles de concert… et allez-y l’esprit ouvert !

Lire, lire et lire encore !

À défaut de pouvoir vous offrir un abonnement au mensuel Danser Danser, abonnez-vous à la Bibliothèque municipale, qui a de très beaux rayons Danse. Il y en a pour tous les goûts ! Une astuce pour ne pas lire mille pages indigestes d’entrée de jeu : sélectionnez un ouvrage parmi ceux cités dans la bibliographie de la licence d’Arts du spectacle à Lyon 2, téléchargeable sur le site de l’université.

Envie de se cultiver avec légèreté ?

Nul besoin de regarder Steppin’ ou Singin’ in the Rain pour la énième fois – ceux-là, gardez-les pour le dimanche soir sous la couette. En revanche, impossible de passer à côté de Numeridanse.tv. Cette vidéothèque internationale de la danse est gratuite et propose des milliers d’interviews, de démos, de captations intégrales, de documentaires, de fiches d’œuvres et d’auteurs de tous les horizons. Une véritable corne d’abondance dans laquelle vous adorerez fouiller pendant des heures ! Bonus : le catalogue consultable en version frise chronologique qui permet de trouver ses repères en histoire de la danse.

Utilisez les nouvelles technologies. Ce n’est pas parce que la danse est un art archaïque, qu’elle est restée à l’âge de pierre !

Intégrez à votre agenda la newsletter de ladanse.com qui recense tous les cours, stages, auditions, festivals, expositions, conférences et autres événements en France. La partie blog publie également de nombreux communiqués écrits par les acteurs qui font l’actualité.

Sur Facebook, la page anglophone de Dance Magazine diffuse toute l’actualité des performances et des nouvelles technologies. Vous y trouverez aussi des conseils pour avoir une bonne hygiène de vie sportive et des courts reportages vidéo qui décortiquent un mouvement célèbre en cinq étapes… De quoi vous donner des idées pour votre prochaine chorégraphie !

DM se décline en Pointe pour le ballet. Si vous suivez les tendances du moment, les festivals et les compétitions, dévorez la version Dance Spirit. Bonus : vous améliorerez votre anglais avec facilité.

Créez-vous un réseau, partagez

Demandez conseil, confrontez vos idées à d’autres projets, rencontrez des collectifs et des associations. Surtout, ne restez pas enfermés dans le monde de la danse. Allez voir ailleurs, ouvrez-vous à des rencontres inhabituelles qui vous apporteront beaucoup. La diversité est la clé !

Enfin, l’esprit éveillé, revenez à la base de votre projet. Car l’objectif reste de nourrir votre propre danse et, surtout, de vous faire plaisir ! …5, 6, 7, 8, c’est parti !

Liberez-votre-creativite_imagePanoramique500_220

Vous avez d’autres idées et vous aimeriez que les autres en profitent ?
Envoyez un mail à inatoutpetit@gmail.com et ce sera partagé avec plaisir !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.