Celui qui ne connaît pas les Nuits de Fourvière n’est pas lyonnais ! Fondé en 1946, ce festival lyonnais s’ajoute à la longue liste des festivals d’été en France et rencontre le succès chaque année. Tandis que certains comme les Nuits sonores ont un parti pris important concernant un même univers, celui des Nuits de Fourvière est d’être éclectique, tant dans l’exploitation de différentes disciplines des arts du spectacle (musique, théâtre, opéra, marionnettes…), mêlant têtes d’affiches et nouveautés, que dans les divers styles de musique.

L’autre particularité de ce festival est son « cadre historique ». Dominant la presqu’ile, il investit la colline de Fourvière, faisant revivre des lieux archéologiques datant de l’Antiquité romaine. Chaque été, il ravive le souvenir de Lugdunum (anciennement Lyon), colonie carrefour importante fondée par l’Empire romain en 43 av. J.-C. Le Grand Théâtre et l’Odéon accueillent aujourd’hui les représentations d’artistes, à la manière des Romains pour qui l’amphithéâtre était un lieu de sociabilité et de loisirs.

 nui

2000 ans plus tard, le Grand Théâtre et l’Odéon restent les lieux de nombreuses réjouissances. La programmation de cette édition 2014, révélée ce printemps, présente deux mois de spectacles qui promettent d’être très riches. Parmi les grands noms, se produiront à Fourvière, Phoenix, Fauve ≠, Stromae, les Pixies et Étienne Daho. Julien Doré, Vanessa Paradis, Pink Martini, Agnes Obel, Babyshambles, Portishead, Elton John, Asaf Avidan viennent compléter une longue liste d’artistes musicaux. Le reste de la programmation (danse, cirque, marionnettes) est tout aussi considérable.

Le festival ayant commencé le 3 juin 2014 et quelques concerts complets n’empêcheront pas certains Lyonnais de trouver leur bonheur d’ici le 30 juillet 2014, clôture des Nuits de Fourvière.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.