La part lyonnaise à l’histoire du rock

par Alice Decuyper
0 Commentaire

À partir du 15 mai, la bibliothèque de la Part-Dieu nous fait découvrir ou redécouvrir une étape importante de la culture musicale dans la métropole à travers l’exposition Lyon capitale du rock 1978-1983.

Marie et les Garçons ©Liliane Vittori

La ville et sa périphérie foisonnent aujourd’hui de programmations riches et variées pour représenter toutes les formes d’expression, c’était une réalité déjà à la fin des années 70.

Le titre de l’exposition reprend un article de presse paru dans Libération en 1978 caractérisant « Lyon capitale du rock » pour évoquer la scène punk, new wave et post-punk lyonnaise qui avait élu domicile dans une salle mythique, le Palais d’Hiver. C’était ici le point de rassemblement incontournable de la vie nocturne lyonnaise où s’étaient produits des artistes tels que Ray Charles, les Beatles et les Stones… Considéré en son temps comme le plus grand music-hall d’Europe, l’endroit est à présent quasi oublié.

Palais d’Hiver, années 1980 – Fonds Lyon Figaro, coll. BML

L’histoire du rock à Lyon s’avère quelque peu mouvementée. En 1973, le rock est interdit par les élus suite au concert de Led Zeppelin au Palais des Sports et à de fortes dégradations dans les rues. En 1978, on assiste à la fermeture des salles municipales aux groupes de pop/rock après la prestation pour le moins agitée de Patti Smith à la Bourse du Travail. C’est à partir du printemps de la même année que quelques passionnés conçoivent un espace dédié au rock : le légendaire Rock’n’Roll Mops. Le 29 juillet débute le premier festival rock de Fourvière, et en 1982 les Rolling Stones et 50 000 spectateurs envahissent le stade de Gerland.

L’exposition se concentre sur cet âge d’or du rock à Lyon. Elle regroupe plus de 1500 pièces (droits d’entrée, affiches, photographies, pochettes, goodies…) fournies par des témoins directs, dont Jean-Paul Bajard qui présente ses travaux photographiques liés à cette période.

Eletric Callas, Valsone, 1978 ©Jean-Paul Bajard

Jusqu’au 21 septembre, la Bibliothèque propose donc visites, projections, rencontres avec les acteurs de l’époque, et elle invite aussi les héritiers actuels du genre musical à jouer dans ses locaux.

À ne pas manquer !

Bibliothèque de la Part-Dieu, 30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon

Print Friendly, PDF & Email
0 Commentaire
0

Related Posts