cequivousva2

« Tu crois qu’il va vraiment rentrer son jogging dans ses chaussettes ? »

L’heure est grave. Au moment où je vous parle, des milliers d’individus sont contraints de passer à la panoplie jean + tee-shirt + Stan Smith, car violemment persécutés par la Fashion Police nationale. Ils sont là, aux aguets, derrière des solaires Dior perlées. Ils vous cherchent, silhouette dissimulée dans un trench-coat en satin de soie bleu nuit. Lagerfeld chuchote des paroles nébuleuses à leur oreillette. Cristina est postée sur un toit avec des jumelles vissées sur le nez. Ce n’est pas seulement un commando du « bon goût », c’est une véritable cabale.

Comment échapper aux chiens affamés qu’ont lâchés ces officiers de l’élégance à vos trousses ? Fuir ? Non, à long terme ce n’est pas une solution. Sachez de plus que chaque pays d’occident possède sa propre milice du chic. Vous camoufler dans les lieux publics ? Certes, mais combien de temps cela peut il durer ? Leur céder ? Renoncer à votre personnalité pour les beaux yeux du monde ? Ah ça, jamais ! No pasarán  !

guide-survie2

Une légende est-elle bien nécessaire ?

Votre meilleur ami est un âne et vous cultivez vos propres herbes au cœur de l’Ardèche

On vous confond souvent avec un(e) drômois(e) mais pas de doute sur votre véritable identité. Vous connaissez le pays des Vans comme votre poche et vous passez de longues heures à vous ressourcer dans les Gorges. D’autre part, vous avez choisi Socio ou Anthropo à la fac et votre rêve est de construire des abris en bric à brac en Colombie. Bien sûr, vous mettez consciencieusement de l’argent de côté pour ce concert de Dub Inc à Montélimar. Vous prévoyez aussi de ne pas laver votre sarouel avant que la lune soit bleue et vos dreads/tresses ont grandement besoin d’un petit rafraîchissement. Enfin ça, c’est votre voisin qui le dit.

En terminale, vous avez eu 18 au bac de philosophie pour avoir parlé de Karl Marx et de l’opium du peuple, même si le thème c’était l’Art. Vous cumulez les postes d’importance dans la vie associative de votre village et vous mangez bien vos cinq fruits et légumes par jour. Toutefois personne ne semble prendre votre implication au sérieux :

« Il serait tant de travailler à 30 ans ! » ; « Ton djembé, c’est fatiguant ! »  ; « Quoi que tu fasses, il y aura toujours des injustices dans le monde ! »

Les remarques moqueuses laissent même place à des commentaires dégradants. Les gens n’hésitent pas à vous attaquer sur votre précieux sarouel, une pièce collector :

« Tu te laves, parfois ? » ; « Les babas cool c’était il y a 40 ans ! ;  « Tu as chié dans ton pantalon ? »

Néanmoins, vous savez que votre coolitude est synonyme de prospérité. Si les autres sont bien incapables de lire la vérité derrière vos paroles sibyllines ou le rythme cristallin de votre handpan, nous, savons que votre vie n’est pas toujours synonyme d’amour et de maté.

Ne désespérez pas, car…

  • Vous avez toutes les cartes en main pour recréer une nouvelle civilisation en cas d’apocalypse. Quoi de plus beau que de savoir faire du feu avec des pierres et connaître la liste des légumes par saison ? Les gens du village ont en effet tendance à remettre en cause votre sens pratique. Qu’à cela ne tienne, ils seront époustouflés par votre faculté à retrouver votre chemin ou que vous alliez. Vous êtes un(e) explorateur(ice), un(e) pisteur(se), parfois un(e) chasseur(se). La forêt et les montagnes s’inclinent sur votre passage. Bricoleur(se), vous détenez la solution à tous les problèmes d’ordre logistique : la preuve, vous avez rafistolé vous même votre ukulélé ! Le prochain meneur des hommes, ce sera vous et on vous appellera « Ours sage » .
  • En réalité, vous êtes la réincarnation des grands de ce monde. Vous êtes un véritable héros des temps modernes, comme Gandhi le fut avant vous. Certes, vous vivez reclus dans une maisonnette à l’orée de la forêt, mais l’humilité est la première de vos qualités. Les gens commencent déjà à faire appel à vous pour de petits travaux – mais pas pour garder leurs enfants. Vous devez poursuivre vos efforts, vous êtes un outsider dans l’âme (même si votre signe astro, c’est Taureau ou Vierge en général) et derrière cette barbe hirsute ou ces sourcils broussailleux se cache un individu dont la bonté et la sagesse sera encore contée dans quelques centaines d’années. Peace et Keurr avec les doigts.

guide-survie

Votre frère d’une autre mère, votre guide spirituel… le sauveur de toute une génération (perdue) !

Chaînette en or, ceinture D&G, et même si c’est de la contrefaçon, c’est rien tu t’adaptes

Saintes Maries, Carpentras et Marseille Nord sont votre fief, et pour cause, vous représentez le fleuron de l’exotisme français. La preuve, tout le monde ou presque cherche à vous ressembler, en vain. Vous êtes beaucoup trop loin dans le futur pour le lyonnais ou le grenoblois. Ils sont jaloux, car vous êtes les créateurs d’un mode de vie minimaliste révolutionnaire. Pochette Vuitton, pince à cheveux rose bonbon, tongs à strass, créoles les jours de fêtes, voilà vos références. Et Shanna et Thibault des Anges n’ont qu’à bien se tenir. Parfois même, lors de grandes occasions vous ressortez un de vos grands classiques, aka la casquette à l’envers. Vous incarnez la négligence travaillée, un peu comme les parisiens, en fait.

Cependant, une bonne partie du pays peine à comprendre cette attitude et ce langage savamment travaillés. Il arrive même qu’on vous appelle « l’ovni » lorsque vous rendez visite à vos cousins bretons. Cela a plutôt tendance à vous vexer car vous êtes dans votre monde. Pourtant, parfois c’est dur :

« C’est fini les années 2000… » ; « Pourquoi tu t’appelles Kevin de La Puenta sur Facebook ? » ; « De toute manière, Vuitton fait pas de pochettes en bandoulière… »

On vous houspille sans cesse lorsque vous allez au-delà de la région PACA ou Occitanie. Mais le pire pour vous mesdames, c’est :

« Mais quelle cagole ! »

Tout ce que vous voulez, vous, c’est un peu de soleil, des gâtés, et réécouter l’unique album de Sheryfa Luna parce que vous êtes nostalgiques du collège. Vos homologues de France et de Navarre ont volé tout ce qui fait votre majesté pour se l’approprier et seuls le 93 et quelques territoires épars daignent vous accorder un regard compatissant.

Vous pouvez cependant arborez votre T-shirt de l’OM avec fierté car…

  • Même si vous êtes souvent moqué(e) parce que vous proposez trop vite des biscuits apéritifs à vos invités, vous êtes bien conscients d’être les meilleurs maîtres(ses) de maison du pays. Si les stars américaines vous connaissaient mieux, ils changeraient immédiatement leur « J’adoooure Parisse » pour « J’adooooooure Marseille ». C’est sûr, du cœur, vous en avez, et pas besoin de vous façonner une image de sombre et froide figure inaccessible. Chez vous, c’est pieds sur le canap’, baignades entre 12h et 16h, apéro de 17h à 20h, n’en déplaise à ces parisiens glaciaux qui colonisent vos plages une fois leurs RTT tombés. Vous n’êtes pas assez appréciés à votre juste valeur, mais nous savons que bientôt, vous rentrerez dans la légende, comme Pagnol et Fernandel avant vous.
  • Si le reste du pays fait souvent preuve de jalousie à votre égard, c’est parce que vous incarnez un nouveau genre de chic à la française. Bien sûr, étant donné le chauvinisme parisien, on ne parle encore que de Jane Birkin ou de ses filles dans Vogue et Vanity Fair. Mais c’est grâce à vous que le cinéma français ainsi que ses égéries sont devenus légendaires. D’ailleurs, vous intéressiez bien plus les américains que vos cousins parisiens, autrefois. Paris, c’est froid, il pleut comme à Londres et tout le monde tire une tête de veau. La french coast, la Riviera, votre royaume, a longtemps été le domaine de la Nouvelle Vague, même si Cannes et Juan demeurent pour vous des forteresses du snobisme, impénétrables. Tenez bon, bientôt vous retrouverez votre glamour d’antan.
Et on se retrouve très vite pour la suite de ces sympathiques portraits. Jusque là, soyez vous même, la bisette.
Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.