Monsieur Goland

Monsieur Goland expose au Nid de Poule jusqu’au 27 mars. L’occasion pour vous de découvrir un univers à double-tranchant, et l’occasion pour nous de rencontrer l’homme caché derrière ses carreaux de cuisine.

 

Il semble ne pas y avoir à Lyon de meilleur endroit que le Nid de Poule pour découvrir les œuvres de Monsieur Goland : les couleurs résonnent avec la pierre jaune, et l’ambiance déjà particulière du lieu s’accorde parfaitement avec les poissons, crocodiles, oiseaux de bon et mauvaise augures qui habitent les toiles de l’artiste.

Monsieur Goland

Crédit Sana Fadhel

Ce bestiaire coloré est l’expression de l’imaginaire de Monsieur Goland, qui oscille entre des représentations joyeuses et des questionnements sociaux, voire philosophiques : « Il y a derrière un vrai questionnement militant sur le rapport au monde que chacun entretient. Mais il faut que ça reste amusant, c’est en tout cas mon parti-pris dans ce travail plastique. Par ailleurs je suis un partisan de l’action directe non violente et j’ai participé à de nombreuses luttes et actions, principalement dans le domaine de la protection de la nature et de la défense des libertés individuelles. C’est peut-être cette part de moi qui transpire dans certains tableaux. »

 

D’abord amateur de pochoirs et collages dans son adolescence, Monsieur Goland commence à peindre sur des « supports de récup » il y a une dizaine d’années. Une esthétique bien léchée s’appose sur des carreaux de cuisine, pour un rendu entre street art et surréalisme.

 

Oiseaux, crocodiles, poissons, pieuvres et autres animaux peuplent ce qui semble être le sol de la cuisine de ma grand-mère, s’installent dans un fond de quotidien ancien, traditionnel et rustique. L’usage des carreaux de faïence comme support de ses œuvres, « C’est pour mettre le sol à la verticale. Ça fait sens pour moi de questionner mon rapport au sol et de le changer de dimension. Après ces reproductions en trompe-l’œil que je fais de sols existants c’est aussi un hommage aux artisans qui les ont dessinés, fabriqués et posés et à tous ceux qui les ont foulés par la suite. C’est le temps, la vie. »

Monsieur Goland

Crédit Sana Fadhel

Quant aux animaux, Monsieur Goland les sort de sa tête, sans autre raison que le fait qu’ils y soient déjà. « J’aime bien les animaux, les végétaux et les minéraux. La nature quoi. Après effectivement il y a derrière ça une symbolique, une projection archétypale qu’on peut se faire de certains animaux. Un tableau c’est une sensation mise à plat et rendue visible, ça ne peut pas être juste une idée graphique, si j’ai rien à dire rien à partager je fais pas de tableau. Et mon imaginaire est plein d’animaux tout simplement donc on les retrouve dans les tableaux. »

Monsieur Goland

Crédit Sana Fadhel

Certaines œuvres ressemblent à des rébus, dont la réponse reste bien mystérieuse à celui qui cherche une solution rationnelle ; et celui qui trouve n’aura qu’une émotion, un ressenti bien particulier. « C’est très difficile de se définir soi-même. Une définition dans le sens d’ensemble de propriétés essentielles de quelque chose (comme nous le suggère le dictionnaire) je dirais que je suis émotionnel. Je transmets tout ce qui m’amuse ou me révolte : les contradictions du monde, la complexité des rapports humains, la connerie humaine (alors pourquoi tous ces animaux ?). »

Alors on divague, on ressent et on se questionne, on évolue dans un monde onirique qui n’est pas le nôtre mais qui se laisse apprivoiser. Loin des cadres des musées, on trouve plus de simplicité, et l’art redevient accessible.

N.B. : passez absolument voir les toilettes. Non négociable. 

Monsieur Goland

Exposition au Nid de Poule jusqu’au 27 mars

 

Monsieur Goland

Crédit Sana Fadhel

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.