Genre polymorphe aux adeptes inconditionnels, le Métal est malheureusement encore trop souvent la cible de stupides préjugés moralisateurs. Pourtant, peu de genres musicaux peuvent se targuer d’autant de diversité, ou du soutien d’un public aussi tolérant. Pour sa 18ème playlist, les membres de l’Arlyoteam partagent avec vous leurs titres préférés.

En effet, le Métal n’a pas particulièrement bonne réputation. Au mieux, il est vu comme une musique de freaks un peu trop chevelus, au pire, de véritables satanistes dépeceur de chatons. Il est vrai qu’un néophyte, qui ne prendrait pas la distance nécessaire pour apprécier le goût de certains artistes pour leur personnage et leur univers créé de toutes pièces, pourrait se méprendre. Mais non, Marilyn Manson n’a jamais tué de chats sur scène, pas plus que Rammstein n’est un groupe nazi.

De ces rumeurs nauséabondes véhiculées par des réactionnaires, ne reste heureusement pas grand chose face à l’engouement que suscite un concert ou un festival de Métal. Le Hellfest, élu plusieurs fois d’affilée meilleur festival de France, ne cesse d’élargir son public, et a vu défiler sur ses planches les plus grands noms du genre.

Mais en fait, le Métal, c’est quoi ? Entre simplification et complexification à outrance, un genre aussi varié est difficilement définissable. Puissance, ambiance marquée, guitares saturées et riffs endiablés, sont quelques éléments qui peuvent aider à le reconnaitre. On va se dédouaner en vous renvoyant vers la très bonne chaîne YouTube Metalliquoi (lyonnaise, de surcroit), qui se chargera pour nous de répondre. Quant à la diversité des genres que recouvre le Métal, vous pouvez jeter un œil à la Map of Métal, un site assez… vertigineux.

Les sélections de l’Arlyoteam

La playlist est à écouter sur Arlyo Web TV, ou directement à la fin de cet article !

Jonathan, beau joueur, a tenu à participer malgré ses « réserves » : « Je déteste le Métal presqu’autant que l’Électro. Mais bon, il y a toujours des artistes d’exceptions dans chaque style musical. Donc pour moi, ce sera Metallica« , et son Nothing Else Matters.

Guillaume propose, lui, Hard Lovin’ Man, de Deep Purple. « Du bon vieux heavy metal de 1970 avec l’un des meilleurs groupes rock de tous les temps. »

Pour Siobann, ce sera Hot for Teacher, de Van Halen. « Qui dit « Métal » dit foison de sous-genres et parmi eux, le glam métal dont voilà ici un morceau emblématique. Savourez. »

Metallica, le retour, avec le choix de David : Enter Sandman. « Au moins pour les 20 premières secondes ! J’ai joué le jeu mais j’ai dû en écouter quelques un de morceaux avant de sortir ce son… »

Abo ajoute à la liste Spicilege, de Belenos. « Un petit groupe de celtic black metal bien de chez nous ! »

Yoann se charge de clore cette sélection. « Nightwish ferait presque office de groupe mainstream sur la planète Métal. Qualifié de « symphonique » dans l’arborescence sans fin des sous-genres, il se distingue sûrement par l’accessibilité qu’il offre aux novices, tout en proposant aux oreilles averties les compositions exigeantes de son claviériste-leader : Tuomas Holopanein. Le choix fut rude, mais ce sera The Islander, parce que le Métal, c’est aussi, parfois, tout doux. Bordel. »

Courte playlist cette semaine, mais on ne pouvait pas vous laisser comme ça sur votre faim, alors on a ajouté une petite vidéo bonus, celle du duo japonais de natation synchronisé, qui nage sur un medley de Kamelot comprenant Karma, The Spell et Ghost Opera, aux jeux olympiques de Rio.

Et décidément, la natation synchronisée est bien plus métal qu’on ne le pense, puisque l’équipe australienne a choisit quant à elle de performer sur une chanson de Nightwish, Last Ride of the Day.

Metal is everywhere…

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

1 Commentaire

Victoria 23/08/2016 - 21:25

Très bonne playlist !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.