Playlist #23 – Villes

by Arlyo Team
0 comment

Nombreuses sont les villes dont le rayonnement et l’histoire leur ont permis de figurer parmi les titres de cette playlist. Toute l’équipe d’Arlyo, cette semaine, met à l’honneur celles qui ont inspiré des chansons, hier et aujourd’hui, mais surtout ceux qui les ont chantées.

Vous commencez à nous connaître, chez Arlyo, on aime vous faire plaisir. Et quoi de mieux pour ça que de vous émouvoir et de vous tirer des larmes de bonheur, avec des chansons qui vous rappelleront toutes ces villes que vous avez visitées … ? Ou pas. Comme nous, d’ailleurs.

Découvrez notre nouvelle Playlist du vendredi, sur le thème "Villes"

Ville de Lyon pendant la fête des Lumières 2013, vue de la colline de Fourvière – © Myrabella / Wikimedia Commons

Enfin, pas besoin d’avoir fait le tour du globe pour pouvoir apprécier ces hommages, souvent vibrants. Certains ont déjà plusieurs décennies (et plus encore !), d’autres sont plus récents. On trouve de grands classiques, des incontournables qu’on ne peut pas ne pas connaître, même de loin, même sans toutes les paroles. Et si jamais vous ne les connaissiez pas, eh bien réjouissez-vous : la joyeuse Arlyoteam se fait un plaisir de vous les présenter.

Les artistes et les musiques que vous allez pouvoir (re)découvrir savent, chacun et chacune à sa manière, recréer musicalement un univers, une atmosphère. On y chante la ville ou ses habitants, son histoire ou leurs histoires. La musique rappelle et faire revivre ce petit quelque chose qu’on avait ressenti, lorsqu’on y était. Ou bien, elle façonne un portrait qui nous fait rêver de loin de ces grandes villes, souvent mythiques.

Non pas qu’il faille obligatoirement qu’elles soient grandes pour figurer dans notre sélection : on ne s’arrête pas à cela, chez Arlyo. On vous laisse découvrir tout cela sans plus attendre :

Écoutez la playlist sur notre chaine Youtube sans plus attendre, ou rendez-vous à la fin de cet article !

Les classiques

On commence cette semaine avec David le Grand, que tout le monde à la rédaction s’accorde pour placer hors catégorie, hors compétition. Eh bien, c’est aussi ce que l’on pourrait dire de la chanson qu’il choisit cette semaine, Le Port d’Amsterdam, chanté par Jacques Brel. Titre mythique dont on peut tous dire qu’on l’a entendu une fois (au moins), on ne se lasse pas de le redécouvrir et de s’émerveiller de ce chanteur, qui n’a d’ailleurs pas chanté qu’Amsterdam. Tout comme David, on en reste sans voix, sans mots : « Je crois qu’il n’y a plus rien à dire de cette chanson … »

Juliette, notre rédactrice Théâtre s’est elle aussi laissé séduire par une chanteuse mythique, Barbara. Titre à l’histoire singulière et pleine de chaleur, Göttingen nous ramène au siècle dernier, dans la ville où les frères Grimm écrivirent leurs fameux contes, évoqués dans la chanson. « Barbara, elle sait me coller des frissons en un claquement de doigts, et alors cette chanson poignante sur l’amitié franco-allemande, je la trouve d’une beauté très douce. C’est bien joli tout de même à Göttingen… »

Paris

Notre capitale a certainement inspiré des dizaines d’auteurs, et c’est sans surprise que l’on retrouve, dans cette sélection, deux chansons sur Paris. Avec Edith Piaf et Sous le ciel de Paris, Raphaël, rédacteur Théâtre lui aussi, choisit également un classique : « J’ai longtemps hésité avec Nantes, de Barbara. Mais Barbara ayant déjà été choisie, autant promouvoir une autre chanson. Et Piaf m’a souvent fait vibrer avec cette chanson. J’aime sa bonne humeur, et la façon dont la ville devient un personnage à part entière. »

Alexia change de style, mais pas de ville avec ce titre de Jacques Dutronc, Il est 5h Paris s’éveille. Tout aussi canonique, le titre nous plonge dans ce moment particulier qu’est l’aube dans cette ville foisonnante. « Un dépaysant retour aux années 60 avec ce morceau emblématique », retour dont on espère qu’il vous motivera au réveil, la semaine prochaine !

Ailleurs (1) Les traditionnelles

Toutes les grandes villes et tous les lieux avec une identité forte possèdent leur chant, c’est-à-dire LA musique qui leur est inévitablement associée, et que tous les habitants connaissent depuis leur tendre enfance. Notre chroniqueuse Louise Prévost a ainsi porté son choix vers Molly Malone, de The Dubliners, et elle nous explique son choix : « In Dublin’s fair city, on l’entend dans tous les pubs traditionnels, chantée à tue-tête, jouée par les flûtes et les harpes celtiques. Evidemment, puisque Molly Malone n’est autre que l’hymne officiel de la ville de Dublin. »

On voyage encore un peu plus avec Abo puisque la musique qu’il vous propose de découvrir, Biak e berem ba Mazar (Viens, allons à Mazar), nous emporte loin d’aujourd’hui. Abo précise que c’est « l’une des plus grandes chansons d’amour du monde Perse. Ici, il s’agît d’une version instrumentale de cette chanson de toujours chantée/reprise et remasterisée par les pays du monde perse, turc et allant jusqu’à l’Arabie et l’occident. Ce classique nous raconte une histoire d’amour tout en valorisant les vestiges et les beautés de la ville de Mazar-e-Sharif et de sa région antique, multiethnique, qui a connu tous les empires du monde et a vu la naissance de Roxanne, celle qui a été le choix du grand Alexandre ».

Ailleurs (2) La péninsule ibérique

Cette région européenne a visiblement séduit plusieurs membres de l’Arlyoteam. Faut-il y voir une tentative d’inverser la baisse de température qui a eu lieu cette semaine ? On vous laisse trancher, et en attendant, Manon nous propose de l’accompagner vers une des villes majeures de l’Espagne, Barcelona, chantée par Giulia y los Tellarini : « Plongez dans le cœur de Barcelone grâce à cette chanson. La ville qui prône la différence et l’art vous réserve bien des surprises. Bon voyage. »

Ensuite, direction le Portugal, avec Carolina qui nous invite à en découvrir la capitale à travers A Gaivota d’Amália Hoje : « Portugaise, c’est une chanson que j’adore écouter puisqu’elle décrit parfaitement mon sentiment envers Lisbonne. Ce n’est pas l’artiste original, c’est un groupe de personnes qui font des reprises de la plus grande fadiste portugaise, mais j’avoue préférer cette version ! »

On reste enfin au Portugal puisque Hanna met à l’honneur Worakls et la chanson Porto : « Worakls, qui tire son nom de Oracle. Oracle de l’électro française, cette école musicale est réputée dans le monde entier ! Le clip : un lien certain avec mon premier article sur le foot + une jeune fille pleine d’espoir qui arpente les rues de cette belle ville portugaise, sous les airs de guitare bienveillants d’un itinérant … »

Ailleurs (3)

Mais certain ont voulu vous faire voyager encore plus loin ! On peut donc remercier (mais on devrait toujours le faire, sans forcément de raison) Yoann, notre rédacteur en chef (et tellement plus que cela). Avec le groupe Rammstein et sa chanson sur la capitale russe, Moskau, il nous propose une découverte radicalement différente, mais des plus vivifiantes. Il le dit lui-même : « On a vu plus poli comme éloge, c’est vrai. Ça n’en fait pas moins une super chanson pour une ville magnifique. Les versions potables sur le net ne sont pas légion, celle-ci est a été montée par-dessus la cinématique d’intro du jeu vidéo post-apocalyptique Métro 2033. »

Pour finir, Louise Aurat, notre rédactrice Expos, a choisi de nous ensorceler avec ce titre d’Ibrahim Maalouf. Si vous ne connaissez pas encore cet artiste, profitez de votre weekend pour vous imprégner de ses airs. Ici, avec Beirut, il nous offre un de ses plus beaux morceaux. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour profiter du clip, très bien réalisé lui aussi. On rejoint Louise pour commenter la musique, la ville et l’artiste : « envoûtant, mélancolique, transcendant, sublime : Beyrouth. »

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.