Vous vous souvenez du mec ou de la fille (mais souvent, ils étaient là tous les deux) qui savaient danser le rock en soirée, vous invitant gentiment à rejoindre les places assises et à les regarder déployer leurs talents ? Cette semaine, la team Arlyo a décidé de vous pousser à prendre votre revanche, avec une sélection de titres qui vont vous donner envie de danser demain dès l’aube !

Alors que blanchit la campagne se tiendra mardi à la bibliothèque de la Part Dieu une conférence sur le rôle de la ville de Lyon dans le rock progressif, notre joyeuse équipe de rédacteurs et autres contributeurs a choisi d’explorer un peu ce mouvement majeur de la musique au XXe siècle qu’est le rock.

Impossible de résumer en quelques lignes comment ce mouvement a évolué, tant l’histoire du Rock ‘n’ Roll s’est ramifiée au fil des décennies. Depuis son apparition dans les années 1950, le rock a en effet connu un succès tel qu’il s’est largement diversifié, au point qu’il existe de grands débats quant à sa définition depuis les années 2000.

Quoi qu’il en soit, l’équipe d’Arlyo ne prend pas partie dans ces querelles, embrasse toutes les ramifications musicales du rock, et se contente cette semaine de partager avec vous ses coups de cœur, pour vous proposer de quoi ajouter à votre playlist des titres à (re)découvrir !

Les classiques

On commence en beauté avec notre souverain, le grand David, seul responsable à avoir daigné contribué à la playlist puisque vous pourrez constater l’absence de notre Yoyo bien aimé. Le choix de David, c’est donc un groupe absolument mythique, Nirvana, avec Come as you are. D’ailleurs, David nous avait vu venir, avec nos catégorisations : « Ok c’est un classique, mais quel classique ! »

Laurie, fraîchement arrivée dans la rubrique Théâtre, marque aujourd’hui sa première participation à la playlist. Elle a donc choisi une valeur sûre, qu’on ne peut évidemment que difficilement lui reprocher : les Red Hot, comme on dit souvent, dont le nom complet est bien sûr Red Hot Chili Peppers. Le titre en question, c’est Sikamikanico. Commentaire personnel de Laurie : « C’est du rock, alors bien sûr que ça casse les oreilles ! ».

Les années 1990

Avec Siobann, on entre là dans une partie de la sélection qui se concentre autour de groupes créés au cours des années 1990. Elle choisit de partager avec vous Everlong, des Foo Fighters, et met en avant le rôle essentiel de cette décennie dans l’histoire du rock : « Pour moi, l’essence du rock se trouve quelque part dans les années 90, parfois jumelé avec le Hip-Hop, parfois adouci par la voix traînante d’un certain Kurt Cobain ou de Chris Cornell, et parfois vecteur d’une certaine nostalgie. Ce morceau est un incontournable de mes jeunes années. »

Alexia nous propose elle aussi deux titres, deux groupes qui appartiennent à cette décennie miraculeuse du rock. A propos de Queen of the Stone Age et de ce morceau au long titre, You Think I Ain’t Worth a Dollar, But I Feel Like a Millionaire, elle commente sobrement : « L’énergie et l’efficacité du stoner ! » Elle est un peu plus prolixe lorsqu’il s’agit de nous présenter Not an addict de K’s Choice : « Une belle mélodie vocale soutenue par des guitares efficaces et des paroles entre rébellion et nostalgie… du pur rock des années 90 🙂 »

Enfin, Hanna nous partage une reprise faite par un groupe qui aurait pu lui aussi figurer parmi les classiques (nous rappelons d’ailleurs que ce classement est à remettre en cause selon vos goûts !), puisqu’il s’agit de Feeling good par Muse : « Une des meilleures (si ce n’est la meilleure) reprise(s) de Feeling good. Une démonstration vocale, un mélange de rock et de musique symphonique/lyrique si caractéristique de Muse… Et une touche vraiment très sexy, il faut bien l’avouer. Du bonheur, en somme. »

Pour la curiosité

Certains rédacteurs ont ressenti le désir de partager d’autres manifestations du rock. C’est le cas de Sarah avec Get it on de T-Rex, un groupe légèrement plus ancien que ceux qui ont été mentionnés juste avant. Elle explique ce choix : « Parce que Get it on a été mon réveil pendant de longs mois. Parce qu’un peu de glam-rock psychédélique dans une journée en fait forcément une bonne journée. »

Lucie, quant à elle, nous ramène à la fin des années 1990 en France avec I’m a man de Black Strobe, et elle nous met l’eau à la bouche quand elle parle de ce morceau : « Le côté sexy et aggressif du riff vous donnera envie de vous déchaîner. »

Et l’on se quitte enfin avec Alexia à nouveau, décidément très inspirée pour cette playlist, et l’on reste dans le rock français, avec un groupe beaucoup plus récent, Skip the Use, et leur titre People in the shadow : « Un Mat Bastard dans ta vie et toute ta vision du rock est retournée ! »

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.