Ah le Nouvel An, l’excuse parfaite pour sortir, s’amuser, faire la teuf quoi. Toutes ces soirées, d’ailleurs, qui sont mémorables grâce à deux instants bien distincts : la fête en elle-même, où vous avez le sentiment que la vie est trop géniale et que vous pourriez bouffer la lune, et puis le lendemain, ce lendemain qui à chaque fois empire, et qui vous fait dire, à chaque fois et toujours avec plus de conviction : « plus jamais ».

soirée

© Alexia Nisi

L’être humain a un rite assez étrange pour fêter la nouvelle année : animal sociable, il va se biturer jusqu’à plus soif, alimentant par là même ses réseaux sociaux de photographies qu’il regrettera très vite, se mettant dans un état minable pour oublier que le temps passe, et qu’il n’a pas encore réalisé grand-chose dans sa triste et courte existence.

Une fois l’euphorie du moment disparue, après un sommeil entrecoupé de vomis libérateurs ou de réveils intempestifs (parce que les warriors qui sont encore debouts ont décrété qu’il était grand temps de se refaire toute la discographie de Lorie et de K-Maro, là, un 1er janvier, à 5h du matin, et que ça ne peut s’apprécier qu’avec le son au max dans des enceintes grésillantes qui n’avaient pas servi depuis la dernière boum en 2002) ; je disais donc, une fois ces merveilleux instants évaporés, tout ce qu’il vous reste, c’est un goût amer dans la bouche, et un mal de crâne à casser les dents du premier qui ose claquer une porte.

Alors on s’est dit, pour 2017, on vous offre une playlist spéciale gueule de bois. Pour vous soutenir dans ces moments difficiles. On sait.

// Écoutez la playlist sur notre chaîne YouTube ou directement à la fin de l’article ! //

Avant de vous réconforter, il faut regarder la réalité en face, mes chatons. Vous vous faites du mal tous seuls, comme des grands, alors assumez. Pour vous exprimer toute l’ironie de la chose, rien de mieux que le morceau iconique du troll, Never Gonna Give You Up de Rick Astley. Et ouais, fallait pas boire ce septième verre de Pastis / Red Bull. « Parce que finalement, un lendemain de soirée, c’est un gros auto-rickrolled. »

Si comme Benoît, vous ne regrettez rien, mais vous ne laisserez passez pour rien au monde la chance de recharger les batteries à fond en dormant pendant 72 à 128 heures, choisissez Bénabar. Avec La Berceuse, vous êtes assurés de trouver un remède à votre mal de tête. « On a mal à la tête, on est fatigué et finalement, la seule chose que l’on demande… c’est dormir ! » N’hésitez plus, fermez les yeux, montez le volume et laissez vous emporter !

Bon, après, le dodo tout calme, ce n’est pas pour tout le monde. Mais comme on prend soin de vous TOUS, Yoann s’est dit qu’il fallait peut-être quelque chose de plus… électrisant ! « Parce que le métal c’est mieux qu’un marabout, parce que le métal ça soigne tout. Particulièrement la gueule de bois. » Ah, les remèdes de grand-mère, il s’y connaît. Faites lui donc confiance, et embarquez en toute sérénité pour un voyage avec Alestrom et leur Hangover.

Bibi, c’est-à-dire l’adjoint de Yoann, vous propose tout de même une alternative. Sans vous faire dormir, son choix vous fera passer un moment calme. D’humeur un peu mélancolique, sans trop savoir pourquoi, un lendemain de soirée, alors que vos neurones ne sont pas encore tous connectés ? Optez donc pour Rhésus avec leur titre Sad disco. Bon, perso en lendemain de soirée j’aime un peu de douceur. Même si c’est un peu tristounet parfois, c’est quand même choupi. « J’aurais pu mettre Afternoon du même groupe, mais j’ai pas trouvé la vidéo donc le choix fut plus vite fait ! »

Vous ressentez quelque chose de plus grand, de plus épique ? Les vapeurs d’alcool encore puissantes vous donnent envie de contrôler le monde, d’explorer les confins de la galaxie ? Laurine a ce qu’il faut pour vous. « J’étais avec ma meilleure pote et chaque année il y a un concert de musique de film à Vienne (Hollywood In Vienna), on a maté celui de l’an dernier sur le thème de l’espace, en mangeant du fromage. » Bon, ok, on peut aussi l’écouter en dégustant du fromage… Ce qui n’empêche pas un moment épique ! Laurine vous conseille donc d’écouter ce concert, et vous recommande particulièrement Star Wars II : l’Attaque des Clones, dont la musique a été composée par John Williams, en avançant jusqu’à 21:16′.

Pour des lendemains plus mystérieux, plus ténébreux, on a aussi ce qu’il vous faut, parce que Lucie a choisi de nous dévoiler son petit secret : « Quand je me réveille le matin, généralement je me dis… « Mais pourquoi… ?! Je vais décéder… ! » D’où le Rest In Peace et j’ai tendance à mettre des choses très violentes quand je suis à bout… Trouvez une logique. Donc cette chanson est parfaite pour moi. » Et peut-être l’est-elle pour vous aussi ? On vous laisse découvrir la logique particulière de notre rédactrice, et nous donner votre avis.

Partagez donc avec nous vos propres remèdes musicaux, pour des lendemains plus harmonieux ! En attendant, on vous dit à la semaine prochaine : on vous réserve une petite surprise !

Print Friendly, PDF & Email