Poulet et Décadence, une valse théâtrale et gustative

par Arlyo Team
0 Commentaire

Il y a quelques semaines, au détour du flot de la rivière de culture qui abreuve Lyon, je suis tombée sur un titre accrocheur : « Poulet et Décadence ». Mais késako ? me dis-je alors. Poussée par la curiosité, je suis allée à la rencontre de Claire Lestien, organisatrice de la soirée.

Une jeune compagnie à tendance burlesque

Je retrouve Claire en terrasse, on commande un demi et c’est parti. Claire, c’est la metteure en scène de la compagnie Art’R’Natif. Le credo de la petite troupe, c’est « Théâtre, Bouffe, Musique ». Existante depuis quatre ans, la compagnie se dirait à « tendance burlesque ». Elle regroupe cinq à dix membres – parce que le monde de l’art est flottant – issus de formations différentes (conservatoires, écoles privées…), et de sensibilités diverses. Musique, danse, chant, cinéma, marionnettes, cabaret… les comédiens d’Art’R’Natif sont des touche-à-tout.

Ensemble, ils aiment s’attaquer à des textes qui traitent de sujets sérieux, et les détourner. Parler des violences faites aux femmes avec un cheveu sur la langue ou de grands personnages historiques en rapant, c’est un peu ça, les Art’R’Natifs. Et Poulet et décadence, c’est encore autre chose : c’est en quelque sorte, selon les mots de Claire, « une grosse bringue ».

© Art'R'Natif

Extrait de King Kong Théorie © Art’R’Natif

 

Du poulet et de la décadence…

Mais une grosse bringue théâtrale ! Le principe de Poulet et décadence, c’est d’investir un lieu, et de mettre une équipe dans chaque pièce dudit lieu. Chaque équipe a carte blanche pour créer une petite forme d’un quart d’heure, qui ne doit pas engager financièrement les compagnies. Ensuite, le public rapplique et déambule pendant une heure environ, et va jeter un œil (ou deux) dans chaque recoin pour ne pas rater une miette du spectacle. À la fin, tout le monde se retrouve autour d’un bon repas et on fait la fiesta ! À quel moment exactement la décadence commence, on ne sait pas, mais elle est au rendez-vous, c’est sûr. On suggère d’aller faire un tour à la session qui arrive pour s’en faire une idée plus précise…

… dans ta ville

Car justement, Poulet et Décadence est à Lyon cette semaine ! Dans le cadre du replay du festival de Pelussin Les Bravos de la Nuit, le Théâtre du Fou accueille les compagnies ayant participé au festival cet été. Le 29 septembre à 20H30, Art’R’Natif vous donne donc rendez-vous pour goûter à une soirée pleine de réjouissances. Les compagnies présentes sont, outre Art’R’Natif, le 13ème Cri, Diazoma, Lune Noire, ainsi que quelques musiciens du C.L.A.P !

Pour vous régaler, vous aurez l’occasion de profiter d’un atelier maquillage-concert, de déclamations de rap dans les vapeurs de poulet mariné, d’un conte chorégraphié, de formes autour de Franco ou de Robinson Crusoë… sans compter le repas final, à base de… poulet ! Bien sûr ! Néanmoins, une alternative végétarienne est prévue pour nos amis non-carnivores. Également bon à savoir : une grande quantité de livres sera mise à disposition en libre service. En somme, on pourra régaler nos papilles, nos narines, nos yeux, nos oreilles, et même nos esprits !

Et si tu ne peux pas te rendre au Fou le 29, sache que le lendemain, Art’R’Natif joue au même endroit Pièces de porc ou la véritable histoire de l’incendie de Rome. Il paraît que c’est un chouette duo burlesque sur l’empereur Néron…

Un poulet décadent

Un poulet décadent

Infos pratiques

Théâtre du Fou, 2 rue Fernand Rey, 69 001 Lyon

Réservation au 09.54.09.23.93

Tarif : 9€, repas compris

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.