Bottle Next, c’est l’énergie live pure et dure. Pierre, des riffs efficaces comme jamais mêlant rock, blues et pouvant atteindre les sphères du metal : chez Bottle Next, on ne s’attribue pas d’étiquettes, on les malmène.  Si l’on considérait Bottle Next comme une machine, visualisez un bulldozer arrachant tout stéréotype sonore sur son passage pour y installer une force brute, criante d’authenticité. Tout ceci accompagné d’une guitare électro-acoustique et armé d’un looper au pied faisant évoluer une musique au fil des boucles enregistrées et juxtaposées en temps réel. Ceci donnant un sens et une direction à l’interprétation vers le domaine de l’évolutif, du progressif, alliant les genres et les couleurs au gré d’une voix rauque et profonde avec une nonchalance aérienne qui donne aux textes des allures incantatoires.

Marty, derrière ses fûts, des patterns brûlants et enragés, des rythmes et des placements marqués, une frappe qui vous retourne sans états d’âme, formant les fondations et la base sur lesquelles se pose l’originalité sonore de ce duo. Bottle Next, c’est une surprise, qui aurait pu imaginer voir un duo rock composé d’une folk et d’une batterie ? Un univers minimaliste mais une richesse sans égale et inattendue.

Je vous laisse découvrir ce petit chef-d’œuvre visuel signé David Basso qui saura ravir les plus en demande d’expérience live brute, la voilà dans ce cas sous toutes ses coutures, 15 caméras dirigées et focalisées sur ces deux musiciens dans un moment bien particulier, hochant les têtes dans un voyeurisme musical accompagnées d’une bonne armée de caméras GoPro dans un fondu noir et blanc. Un maxi est d’ores et déjà disponible.

Le conseil hebdomadaire de la Rédaction : si tu es capillairement pourvu de manière abondante, balance ta tête et tes cheveux comme Marty sur ce son.

 

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.