TramaLuna a été fondée en 2006 par Marcelo Sepulveda dans un style plutôt contemporain. Elle est basée à Lyon 4. Elle a pour but d’échanger et d’atteindre l’homme dans son rapport à l’existence, à la trace et à la terre.
TramaLuna propose des créations chorégraphiques dont la dernière est Rupestres, mais aussi des ateliers. Ceux-ci sont ouverts à tous publics et rassemblent des danseurs, un chorégraphe, des musiciens et un plasticien. Dans ce cadre-là, on trouve Envol du Matin qui est un éveil corporel régulier en plein air. Cet éveil a repris le lundi 17 mars au square Bernard Frangin et s’effectuera trois fois par semaine.

Rupestres

Rupestres

La compagnie TramaLuna est chorégraphiée par Marcelo Sepulveda, originaire du Chili. De formation contemporaine et classique, il étudia la composition et s’intéressa à la poésie, au Hatha Yoga, au Tai Chi, à la danse contact, à l’improvisation et à la danse traditionnelle du Chili.
Après avoir obtenu son diplôme de professeur de danse, il intervient à Lyon, notamment au Centre national de la danse et à l’IUFM. De même, il donne des stages de danse dans divers endroits de la région lyonnaise.

Rupestres – BRETEAU_2013_03_25

Rupestres est une création de 2012-2013 s’appuyant sur un quatuor dansé. Elle met en avant l’homme archaïque, la relation à la simplicité et à la terre. Les costumes y sont sombres dans les couleurs beiges. La relation à la terre est représentée par des bâtons en bois qui sont mis en scène de façon esthétique avec tout un jeu autour d’eux. On peut également parler d’homme-objet, car les barres sont passées dans les vêtements des danseurs, ce qui donne une impression de marionnettes et d’épouvantails. Le ballet met en avant les costumes en jouant autour. Ce sont des vêtements amples, tels que des vestes longues, qui donnent un sentiment de légèreté. Par exemple, deux danseurs déplacent sur le sol une artiste suspendue à un bâton, où sa veste flotte dans l’air. On trouve également, en arrière-plan, un écran représentant des fresques rupestres. Cet écran permet aux danseurs de produire un jeu d’ombres. Le contemporain y est bien présent, avec une bonne maîtrise des mouvements qui sont l’expression de la matière en elle-même, pour faire résonance aux gravures rupestres. De plus, comme pour les lithographies, la lumière dans le spectacle fait apparaître des endroits du corps inattendus.

Voici un petit extrait pour le plaisir de vos yeux.

Nouveau projet pour 2014, un quatuor dansé, nommé Artes poéticas. Il y aura donc sur scène trois danseurs et un musicien. Ce spectacle a pour thème la poésie de Neruda, il met en évidence l’amour de la vie, la beauté du monde et l’exil. La chorégraphie se fait de façon poétique pour susciter des résonances. Il y a une lecture poétique juste accompagnée de danseurs et de lumière. La lecture sera polyphonique avec les mouvements et la musique. La danse est travaillée principalement sur la sculpture du corps et de ses sonorités.

http://www.tramaluna.com/

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.