Les vacances arrivent doucement : c’est le moment de prendre du temps pour soi, de se faire plaisir et, pourquoi pas, de se cultiver. Et si on se mettait à la poésie ? Chaque été, le Théâtre de l’Arc en Ciel, situé au Château de Machy (à 30 minutes de Lyon), organise des Soirées d’été mêlant théâtre, musique, danse et poésie.

Ainsi, ce festival pluridisciplinaire accueillera pour sa 19e édition la Semaine poétique, du 1er au 6 juillet 2014. Les festivaliers pourront tout autant être spectateurs qu’acteurs des activités proposées. Passionnés ou curieux, choisissez entre poésie lyrique et engagée, et faites-vous emporter par la beauté des mots au château de Machy.

Début des festivités

Tout d’abord, le mardi 1er, mercredi 2 et jeudi 3 juillet à 16 h 30, auront lieu des ateliers d’écriture, animés par le poète Julien Marcland. Destinés à un public familial, ils permettront aux enfants, comme aux adultes, de s’essayer à l’écriture poétique et bucolique, dans le cadre apaisant du parc de Machy. Ce sera l’occasion d’apprendre à composer avec des contraintes et formes poétiques variées, classiques et modernes, de manière ludique. Apprenez à décrire, imaginer, rêver et partager. Un atelier vous fera dépenser entre 5 et 10 € par personne (pour une durée de deux heures). Sachez d’ailleurs que si cette petite expérience vous plaît, Julien Marcland organisera une semaine de stage d’écriture en Grèce en octobre 2014.

Ce jeune poète de 39 ans interprétera, à la suite de ces ateliers (du 1er au 3 juillet à 19 h), son quatrième et plus récent recueil de poèmes, Beaux présents dorés. Des poèmes qui travaillent la « dimension musicale et ludique du langage », comme les décrit Emmanuel Lequeux, l’éditeur du recueil. Par ailleurs, à l’issue de la représentation, l’auteur proposera au public l’élaboration d’un poème collectif. Après avoir appris à écrire seul, apprenez à écrire en groupe : un exercice différent mais non moins intéressant. Là aussi, ce sera le parc du Château de Machy qui accueillera ce temps de partage.

Suite des réjouissances

Dans les jours qui suivent, du vendredi 4 au dimanche 6 juillet à 21 h 30, on pourra se tourner vers une poésie d’un autre genre, plus engagée et plus touchante, avec Quand les poilus étaient poètes, un récital poétique et musical autour de la Première Guerre mondiale. On retrouvera ainsi des textes de Guillaume Apollinaire, Paul Éluard, Charles Péguy ou encore Blaise Cendrars, et on découvrira ceux de Paul Ducurtyl, poilu lyonnais.

Méconnu du grand public, ce dernier fut appelé comme réserviste au printemps 1915, quelques mois après le début de la guerre. Écrivant à ses proches et tenant un journal, il se révéla poète. Il mourut le 20 novembre de la même année. Ces soirées seront sans nul doute des moments superbes et émouvants, décrivant les conditions de vie et surtout les états d’âme des soldats de la guerre de 14-18. Une guerre qu’il ne faut pas oublier, particulièrement en cette période où nous commémorons son centenaire.

Quoi d’autre ?

Outre cette Semaine poétique, le Théâtre de l’Arc en Ciel, dans le cadre de ses Soirées d’été, accueillera Don Quixote, un spectacle théâtral et musical de Cervantès (du 25 au 28 juin à 21 h 30) ; un concert de musiciens tchèques et américains jouant des cuivres et des cordes (le 29 juin à 19 h) ; Envergure, spectacle de mime burlesque (du 9 au 12 juillet à 19 h 30) ; et Les Fâcheux, comédie-ballet de Molière (du 9 au 12 juillet à 21 h 45).

Parmi ce riche programme, il est plus que sûr que chacun trouvera de quoi être satisfait. Soutenons ceux qui cherchent à démocratiser l’art, encourageons de si jolis projets !

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.