Stage de pâte polymère

par Arlyo Team
0 Commentaire

L’atelier Boutiko propose des stages pour apprendre à utiliser la pâte polymère ; chez Arlyo, on a retroussé nos manches et décidé de tester pour vous !

Située dans la célèbre rue du Vieux Lyon « Les trois Maries », la boutique Boutiko vous propose depuis peu des stages pour apprendre à utiliser la pâte polymère. En effet, le magasin va devenir un atelier entièrement dédié à la production de bijoux. Et justement, Marie Dumas, la créatrice experte en pâte polymère, en organise un : de quoi connaître tous ses secrets !

La pâte quoi ?

Un cours s’impose. La pâte polymère (ou Fimo) est une sorte de pâte à modeler. Elle permet de sculpter facilement de petits objets grâce à sa maniabilité, on peut la tordre, la couper, la découper.  Un pur bonheur pour les férus de travaux manuels comme Marie… D’ailleurs, Marie et la pâte Fimo, c’est une histoire qui dure depuis bien longtemps. La créatrice me confie que sa première création remonte à ses huit ans, elle avait alors créé un collier en coccinelles. Mais les choses sont devenues sérieuses entre ces deux-là il y a 5 ans quand, après un master de droit, elle a décidé de se lancer en tant que créatrice. Elle a toujours eu ce côté créatif ; il s’est vraiment matérialisé avec la création de son atelier.

boucles-d-oreilles-courtes-pilotis

Opération stage

Samedi 10h. Attablée, Marie donne des indications à sa stagiaire du jour. Au programme, la conception de deux paires de boucles d’oreilles en mille-feuille.

Les deux jeunes femmes commencent tout d’abord à choisir la couleur de la pâte et la glissent dans une machine permettant de l’aplatir selon la taille souhaitée. La machine permet également de mélanger les couleurs. Puis elles la coupent et la superposent selon la forme du gâteau. Pour faire une impression glaçage, Léa, munie d’un cure-dents et d’un mélange de Fimo transparent et coloré, étale la pâte ; elle en fait de même pour les dessins « chocolat ».

« Cette pâte Fimo transparente est très importante, je la dépose également sur la partie crème du mille-feuille, cela donne l’impression que la crème déborde »

En bref : un travail de fourmi qui donne, après 20 min de cuisson, un résultat très réussi. Ce travail méticuleux se passe dans une ambiance studieuse et détendue.

Durant le stage, Marie en profite pour me montrer ses créations. Elles sont très diverses et teintées de gaieté. Par exemple, pour cet été la créatrice a sculpté des jonquilles, coquelicots et beaucoup d’autres fleurs. Pour l’hiver, elle se concentre sur des formes plus abstraites, plus design et dans des tons plus froids. Le thème de la nature revient souvent. Parfois ses bijoux sont très drôles comme ses collections autour de la nourriture : un poulet rôti en boucles d’oreilles ou encore des poireaux.

boucles-d-oreilles-fantaisie-coquelicot

Avec des créations aussi extraverties, on s’attendrait à une clientèle jeune, pourtant ce n’est pas le cas. Marie explique :

« Ma clientèle est très diverse. Il y a beaucoup d’hommes qui viennent acheter des bijoux pour leur femme. Bien sûr, on trouve des petites filles mais dans l’ensemble la tranche d’âge de mes clients est très large. »

stage-pate-polymere-macarons

Au bilan, un stage original et très réussi ! À qui le tour ?

Print Friendly, PDF & Email

Related Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.